Immo

Puis-je acheter ma résidence principale en SCI ?

De nombreux travailleurs frontaliers souhaitent utiliser leur deuxième pilier pour financer les achats de biens immobiliers (pour ceux qui ne le savent pas, le pilier 2 est l’équivalent d’un fonds de pension en CHF qui nourrit un employé et une entreprise par les coûts salariaux et complété par AVS pour effectuer une pension).

La

Lire également : Comment travailler avec un syndic ?

libération du pilier 2 est un sujet important (il fait généralement référence à de grosses sommes d’argent et affecte une pension) que vous devez bien connaître. Dans cet article, nous examinerons également les principales tendances que nous observons actuellement parmi les banques offrant un financement immobilier sous la forme d’un prêt en devises.

1. Le retrait du deuxième niveau signifie une réduction des prestations de retraite

C’est le principe de la communication des vases : ce que vous retirez du deuxième niveau, bien sûr, vous ne l’aurez pas pour votre retraite. Il semble que c’est évident, mais il est important de l’écrire et surtout de le comprendre. Certes, l’utilisation d’une partie de votre deuxième niveau vous permettra de réduire le montant de l’emprunt (et donc des paiements mensuels) et/ ou la durée d’un prêt immobilier, mais cela vaentraînent une perte importante de ressources à la retraite.

A découvrir également : Quelle est la durée minimale d'un compte à terme ?

En fait, l’âge que vous avez lorsque vous souscrivez à votre prêt de crédit est un problème clé : si vous avez plus de 45 ans, le déblocage du deuxième niveau peut être très problématique. Plus jeune, ce n’est pas nécessairement le cas car on peut imaginer pouvoir remplir son deuxième poteau, ce qui est hautement improbable après 45 ans.

Dans tous les cas, faites attention au montant que vous souhaitez débloquer afin de ne pas être puni plus tard, les pensions des travailleurs frontaliers sont parfois incomplètes.

2. Le deuxième pilier ne tient pas nécessairement compte de la contribution personnelle des banques

. Les banques des travailleurs frontaliers se penchent de plus en plus sur les dossiers de crédit qu’elles doivent traiter. Dans la plupart des cas, ils empruntent moins qu’auparavant et choisissent mieux leurs clients frontaliers. N’oublions pas que l’activité principale de la banque gère le risque, qui protège finalement la banque et le client.

Beaucoup d’entre vous considéreront la contribution du 2e pilier comme une contribution personnelle. Les banques sontont une opinion différente depuis un certain temps : pour elle, le deuxième pilier est une « obligation légale », et non une initiative d’épargne volontaire. Et dans l’esprit, selon les critères de choix d’une banque, beaucoup de changements.

Ainsi, les conditions proposées au client ne seront pas nécessairement les mêmes si sa contribution personnelle consiste uniquement à libérer le deuxième niveau comme s’il s’agissait d’économies personnelles.

3. Ce qu’un autre pilier peut financer est limité

2. Pillar permet :

  • pour financer l’achat de votre résidence principale
  • fonds de travaux de rénovation à grande échelle pour votre résidence principale,
  • rachetez le financement de votre résidence principale.

Cependant, l’achat d’un appartement ou d’une maison comprend le prix de vente de la propriété, auquel d’autres frais doivent être ajoutés, tels qu’une garantie bancaire, des frais de dossier éventuels, un notaire.

Pour bien comprendre de quoi il s’agit, voici un exemple quantifié d’acquisition d’une maison en Haute-Savoie près de la Franco-Suisse.Bordures :

  • Prix de vente : 450’000 euros
  • Inscription de l’inscription (frais de notaire) : 34’650 euros
  • Garantie bancaire : 4’500 euros
  • Frais pour les dossiers facturés par la banque : 800 euros
  • Total 489’950 euros

Les frais, garanties bancaires et frais de dossier, représentant 39 950€, ne peuvent pas être financés par le pilier 2 mais par votre argent personnel.

Il existe une tendance générale qui est de plus en plus appliquée par les institutions bancaires, bien qu’il soit toujours possible de financer les frais notariaux avec le pilier 2 dans certaines banques, à condition que le deuxième niveau ne soit pas trop bas par rapport au montant de l’acquisition. Enfin, certains fonds de pension prennent comme hypothèque collatérale sur votre propriété jusqu’aux fonds divulgués dans le pilier 2. Dans ce cas, il vous sera très difficile, voire impossible, de financer les frais notariés avec la deuxième colonne.

En ce qui concerne l’achat de financements jusqu’au 2ème pilier oule financement fonctionne dans votre appartement ou votre maison, ce problème ne se pose pas, car dans ces situations, il n’y a pas de droit d’enregistrement ou de garantie bancaire pour souscription.

4. Le déblocage des fonds du deuxième niveau peut prendre du temps et s’avérer fastidieux.

Planifiez globalement si vous souhaitez libérer des fonds du deuxième niveau : les fonds de pension sont de plus en plus précis en termes de documents demandés et contrôlent de plus en plus les acquisitions. La raison ? En particulier, les établissements de retraite professionnels ont, et à l’avenir, de plus en plus besoin de fonds, compte tenu de la différence annoncée entre actifs et retraités.

Il est donc probable qu’il sera de plus en plus difficile de débloquer à l’avance des actifs de second niveau (ce qui signifie que la législation suisse sur le sujet sera élaborée à l’avenir, ainsi que les conditions de retrait des fonds de pension). Par exemple, la loi adoptée en 2012 a « l’avantage », du point de vue des autorités et des fonds de pension, de limiter le retrait du 2e pilier pour le financement immobilier. Apparemment, pourclients, ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.

Les documents soumis à la Caisse de pension sont nombreux : certificats de financement de la résidence principale à fournir par la banque, plan de financement de la banque, certificat de notaire justifiant l’acquisition… Les documents à soumettre dépendent des établissements de retraite professionnels.

Mais tout d’abord, nous estimons les délais entre la demande initiale et la libération à environ 1 mois et demi  : lors de la planification de l’achat de votre propriété, envisagez d’intégrer ces restrictions supplémentaires si vous ne souhaitez pas vous retrouver avec un notaire avec un « trou » correspondant au montant de contribution de votre 2e niveau (a d’où le report des ventes).

5e Le deuxième pilier doit être reconstitué en cas de revente

Lorsque vous vendez votre propriété et si vous souhaitez louer cette propriété (dans le cas où, par exemple, une augmentation du taux de change du franc suisse en euro menace la revente de votre propriété), vous serez obligé de restituer votre deuxième pilier, à moins que vousEn attendant, vous ne vous êtes pas reconstitué.

Dans le cas où vous revendez votre résidence principale pour acquérir une deuxième résidence principale, le notaire est le garant de la réutilisation des fonds (plutôt que du remboursement), ce qui signifie que, dans la pratique, le notaire vous informera que la caisse de pension doit être remboursée si vous ne réutilisez pas les fonds pour achat du principal de la résidence, mais cela ne peut pas vous obliger à le faire), vous n’aurez donc pas à retourner votre deuxième niveau.

Attention : comme indiqué précédemment, certains établissements de retraite professionnels rares contractent une hypothèque en France, votre propriété est équivalente à la somme des fonds exemptés, et dans ce cas, il n’est pas possible de faire autre chose que de rembourser le fonds de pension ou d’utiliser les fonds pour acquérir un nouveau lieu de résidence principal.

En pratique, cela s’est produit et se produit :

  • les propriétaires frontaliers revendent leur résidence principale (financée par le pilier 2) et ne rachètent pas la résidence principale
  • que les propriétaires quifinancer le séjour principal avec le loyer du deuxième pilier

Dans les deux cas, les propriétaires doivent rembourser les fonds à la Caisse de pension.

6e Lorsque vous débloquez des fonds, la taxe sera facturée et doit être incluse dans votre budget

L’impôt en moyenne est de 6 % (dans la plupart des cas pour les fonds de pension basés à Genève) sera prélevée sur le débloqué du pilier 2. Ce montant, ayant été déclaré en France, peut ensuite être remboursé. Toutefois, cela doit être pris en compte lors de l’élaboration d’un plan de financement.

Voici une ressource sur le site Web de la République et du canton de Genève (pour les fonds de pension basés à Genève) qui vous permettra de voir et de calculer plus clairement cet impôt à la source sur les prestations en capital. Veuillez noter que le montant de l’impôt à payer ne dépend pas du canton de résidence de votre entreprise, mais du canton dans lequel votre fonds de pension est basé. Ombre.

Infographies : documents et procédures pour débloquer un autrepilier

Voici maintenant l’infographie « Déverrouillez votre deuxième colonne : Documents et procédures » qui vous permettra de voir d’un coup d’œil toutes les étapes liées au déverrouillage du deuxième niveau.

Crédit photo : Fotolia © Romolo Attic pour Infographies, par David Talerman pour la photo de couverture