Quelles sont les indemnités pour le secteur 2 normal ?

16

Le coronavirus affecte ma situation professionnelle et j’ai besoin de conseils personnels.

A voir aussi : Comment financer la formation d'une infirmière assistante ?

Plan de l'article

Qui puis-je contacter ?

    • Problèmes de sécurité du chômage lorsque le coronavirus a provoqué une situation de licenciement ou de licenciement : Dans le cas de la sécurité du chômage, vous pouvez contacter la trésorerie de Kokoo.
    • Si vous êtes entrepreneur, jetez un coup d’œil aux lignes directrices du Fonds pour entrepreneurs. L’Entrepreneur Caissier Telephone Advisory sert Ma-Thu de 9 h à 11 h au 09 622 4830 ainsi que le numéro consultatif de l’entrepreneur 050 534 0444 jours de semaine de 12 à 15 h.
    • Services juridiques : Si vous pensez à un problème juridique lié à votre relation d’emploi ou de destitution, vous pouvez contacter Finnish Ekonomia Employment Advisory. Nos avocats sont en semaine de 9h à 12h sans rendez-vous au 020 693 205.
    • Services de carrière : Les coachs de carrière en économie sont là pour vous lorsque vous réfléchissez au travail et à l’avenir. Vous pouvez réserver à partir de notre calendrier, l’heure du téléphone à laquelle un coach de carrière vous contactera. Les conversations confidentielles avec un coach de carrière vous aideront également à trouver des solutions pour votre orientation professionnelle, votre recherche d’emploi et votre bien-être professionnel.

En ce qui concerne

  • la mise à pied, vous pouvez également contacter les experts de l’unité du marché du travail si nécessaire.
  • Vous pouvez également demander conseil dans la boîte de discussion, où vous pouvez obtenir une réponse à votre question, éventuellement immédiatement, ou vous pouvez être dirigé vers le bon expert.

Le coronavirus a provoqué des modifications temporaires des lois et des conventions collectives, dont beaucoup ont expiré. La législation existante est détaillée dans les réponses ci-dessous. Vous trouverez des informations sur les conventions collectives sur le site Web du JTN.

A lire en complément : Qu'est-ce qu'un travail facile et bien rémunéré ?

La mise à pied

Quand un employeur peut licencier un employé ?

Un employeur est autorisé à licencier un employé s’il a une justification financière ou productive de la résiliation du contrat de travail. Un employeur peut également licencier un employé si l’emploi ou les conditions de travail de l’employeur ont diminué temporairement. Une réduction pouvant aller jusqu’à 90 jours dans les conditions de fourniture d’un travail ou d’un travail est considérée comme temporaire. En outre, la condition est que l’employeur ne peut raisonnablement organiser un autre travail approprié pour l’employé ou une formation répondant aux besoins de l’employeur.

Un employeur ne peut licencier un employé à durée déterminée que s’il travaille comme remplaçant un employé permanent et que l’employeur aurait le droit de licencier un employé permanent s’il était employé.

Si l’employeur emploie 20 employés ou plus, l’employeur doit consulter et consulter avant de mettre à pied. Les petits employeurs devraient présenter une déclaration préventive à l’employé.

Combien de temps dureront les négociations sur les loisirs ?

Si l’employeur emploie 20 employés ou plus, l’employeur doit consulter et consulter avant de mettre à pied.

Si les mises à pied envisagées par l’employeur visent moins de 10 employés, ou si les mises à pied d’une durée maximale de 90 jours visent au moins 10 employés, la période de négociation est de 14 jours, sauf accord contraire dans les négociations d’action commune.

Si les licenciements de plus de 90 jours considérés par un employeur ciblent 10 employés ou plus, la période de négociation est de six semaines, sauf accord contraire dans les négociations d’action commune. Toutefois, la période de négociation est de 14 jours pour une entreprise dont le nombre d’employés est compris entre 20 et 30.

Si vous êtes couvert par une convention collective, la période de négociation peut être déterminé par la convention collective. Vous trouverez plus d’informations sur le site Web du YTN.

Combien de temps devez-vous signaler une mise à pied ?

L’employeur doit aviser l’employé de la mise à pied au plus tard 14 jours avant le début de la mise à pied.

Si vous êtes couvert par une convention collective, la période de préavis de mise à pied peut être déterminée par la convention collective. Vous trouverez plus d’informations sur le site Web du YTN.

Comment faire si je suis licencié ?

Faites votre rapport au bureau TE au plus tard le premier jour de votre mise à pied. Envoyez votre première demande d’indemnité à la caisse Koko au plus tôt deux semaines après le début de la mise à pied. Sur les pages de la caissière de taille, vous pouvez en savoir plus sur la façon d’agir si vous êtes licencié à la suite de la couronne.

N’oubliez pas qu’une fois mis à pied, vous devez maintenir votre recherche d’emploi valide conformément aux instructions du bureau TE. Informez toujours le bureau TE lorsque des changements surviennent dans votre situation. Lorsque la période de mise à pied change par rapport à ce qui a été annoncé initialement ou lorsque votre emploi est complètement résilié, il est important que vous en informez immédiatement le bureau TE et la trésorerie.

Si vous avez des questions concernant la mise à pied, vous pouvez contacter les avocats finlandais d’Ekonomia Employee Lawyers.

Que se passe-t-il si les périodes de négociation en vertu de la loi ou des conventions collectives ne sont pas respectées ?

Dans tous les lieux de travail, il n’y a pas de temps pour les périodes de négociation en vertu de la loi ou des conventions collectives, en raison du besoin aigu de mise à pied. Dans certains domaines, les conventions collectives, d’autre part, comportent des clauses de crise qui permettent de réduire ou de renoncer complètement à la période d’avis de mise à pied.

Toutefois, en l’absence de respect du délai de préavis prévu par la loi, l’indemnité journalière est déterminée sur la base de l’avis du bureau TE et le caissier à ce stade n’examine pas, par exemple, la mise à pied procédurale procédures.

Toutefois, la réduction ou la non-utilisation de la période d’avis de mise à pied prévue par la loi affectera la protection contre le chômage au moment où le travailleur mis à pied est mis à pied. À ce moment-là, l’employeur ne peut pas déduire 14 jours de salaire du salaire de licenciement. Toutefois, si l’employeur effectue cette déduction, le caissier devra tout de même rejeter la demande pendant toute la période de préavis.

Puis-je effectuer d’autres travaux pendant la mise à pied ?

Être licencié ne vous empêche pas de prendre d’autres travaux pour une période de mise à pied. Toutefois, le deuxième emploi ne doit pas être une activité concurrente avec votre employeur, car l’interdiction des activités concurrentes liées à la relation de travail est également en place pendant la mise à pied.

L’employé doit également tenir compte de la primauté de l’emploi précédent. Si la mise à pied est à durée déterminée, l’employé ne peut pas conclure un autre contrat plus long que la durée de la mise à pied. Si l’employé a été licencié jusqu’à présent et la situation du travail change, le travailleur licencié pour une durée indéterminée doit être informé du début du travail au moins 7 jours plus tôt, sauf accord contraire. Si un employé licencié pour une durée indéterminée a pris un autre travail pendant la durée de sa mise à pied, il a un droit spécial de mettre fin à ce deuxième emploi (même s’il s’agit d’une durée déterminée) avec un préavis de 5 jours.

Une femme enceinte peut-elle être mise à pied ?

Il est possible de licencier une personne enceinte, à condition qu’il y ait des motifs de licenciement et que les travailleurs à mettre à pied soient sélectionnés selon les critères pertinents et non discriminatoires parmi les employés dont le travail est réduit. Toutefois, l’employeur ne peut pas licencier l’employé à la suite d’une grossesse et aussi parce que l’employé exerce son droit à un congé familial.

Comment se déroule le paiement du congé de maternité dans les situations de mise à pied ?

L’ employeur n’a pas l’obligation légale de payer le salaire du salarié pendant la période de congé de maternité. Plusieurs conventions collectives contiennent des dispositions obligeant l’employeur à payer un salaire de congé de maternité pendant une certaine période (voir notre propre TE). Le paiement de l’indemnité de congé de maternité peut également être basé sur une pratique ou un contrat de travail sur le lieu de travail.

Si l’employeur est tenu de payer le salaire du congé de maternité, le droit au salaire du congé de maternité est déterminé par la règle dite de priorité temporelle. Si un salarié est licencié à temps plein au début du congé de maternité, l’employeur n’est pas tenu de payer le salaire du congé de maternité, car l’absence est considérée principalement en raison d’une mise à pied. Si la mise à pied s’arrête avant la fin du congé de maternité payé, l’employeur doit payer un salaire de congé de maternité après la mise à pied s’il reste encore un congé de maternité payé.

De même, si un employé a manqué son congé de maternité avant l’avis de mise à pied l’absence est considérée principalement en raison d’un congé de maternité et le début de la mise à pied n’exonère pas l’employeur de l’obligation salariale pour le congé de maternité.

Quel type d’indemnité journalière est-il possible d’obtenir pendant une mise à pied ?

Par exemple, l’allocation journalière est affectée par le mode de mise à pied et l’entrepreneuriat potentiel. Les différentes méthodes de mise à pied comprennent des mises à pied à temps plein, une semaine de travail raccourcie et une journée de travail raccourcie. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section mise à pied de la Caissière Taille .

Le coronavirus : maladie et quarantaine

Combien de temps les indemnités de maladie sont-elles payées ?

Si un employé est inapte à cause d’une maladie, il reçoit un salaire de maladie conformément à la Loi sur les contrats de travail pendant les neuf jours ouvrables suivant la date de maladie (lun-sam). La rémunération est payée pour les jours qui ont atteint cette période, qui auraient autrement été des jours ouvrables. Les conventions collectives doivent : généralement convenus sur des périodes de paye plus longues en cas de maladie. L’employeur a également été en mesure d’assumer une obligation salariale plus longue en cas d’absence de maladie dans un contrat de travail ou dans un autre contexte.

Que se passe-t-il si je suis mis en quarantaine et que je ne peux pas travailler à distance ?

Si le médecin responsable des maladies infectieuses de votre municipalité ou de votre district médical vous ordonne de mettre en quarantaine, Kela doit prendre une décision sur l’indemnité de jour des maladies infectieuses et la payer. L’argent compense intégralement la perte de revenus. Un tuteur d’un enfant de moins de 16 ans est également admissible à une allocation pour maladies infectieuses si l’enfant est placé en isolement en raison d’un coronavirus.

Et si le coronavirus rend l’enfant malade ?

Un employé a le droit, en vertu de la loi, d’être en congé temporaire pour soins et sans travail si son enfant de moins de 10 ans tombe malade. La durée maximale du congé temporaire est de quatre jours ouvrables. Le congé de soins temporaires n’est pas payé absence. Plusieurs conventions collectives se sont entendues sur le salaire des congés temporaires.

En cas de prolongation de la maladie d’un enfant, l’employé peut également avoir le droit de s’absenter de son emploi en raison des raisons familiales impérieuses de la loi sur le contrat de travail, à condition que sa présence immédiate soit nécessaire, entre autres, en raison de la cause imprévisible et convaincante de la maladie infantile.

Que se passe-t-il si le coronavirus me rend malade avant d’être licencié ou pendant une mise à pied ? Sont-ils payés en temps de maladie ?

Si un employé est inapte à cause d’une maladie, il reçoit un salaire de maladie conformément à la Loi sur les contrats de travail pendant les neuf jours ouvrables suivant la date de maladie (lun-sam). La rémunération est payée pour les jours qui ont atteint cette période, qui auraient autrement été des jours ouvrables. Cependant, plusieurs conventions collectives se sont entendues sur des périodes de paiement plus longues pour l’indemnité de maladie (voir notre propre TE). justice la rémunération à plus long terme peut également être fondée sur une pratique ou un contrat de travail sur le lieu de travail.

Le paiement des congés de maladie en situation de mise à pied est déterminé par la règle dite de priorité temporelle. Si un employé est placé en congé de maladie après un avis de mise à pied ou pendant une mise à pied, l’absence est considérée principalement en raison d’une mise à pied, auquel cas l’employé n’a pas droit à une indemnité de congé de maladie. De même, si un employé a été placé en congé de maladie avant d’émettre un avis de licenciement, l’absence est considérée principalement en raison d’un congé de maladie et le début de la mise à pied n’exonère pas l’employeur de l’obligation salariale en cas de maladie. S’il y a toujours une mise à pied après la fin du congé de maladie, l’employé est licencié et le salaire n’est pas payé.

Les fêtes

Comment accumuler des congés annuels pendant une mise à pied ?

Mise à pied à temps plein :

  • L’employé gagne un congé annuel ces jours-là, au cours de laquelle il a été empêché de faire son travail en raison d’une mise à pied, mais n’excédant pas 30 jours ouvrables.
  • Si un employé se trouve dans une situation normale sous contrat de travail moins de 14 jours d’un mois civil, une période allant jusqu’à 42 jours civils est calculée pendant la mise à pied pour la période de congé annuel.

Mise à pied à temps partiel (par exemple, en raccourcissant la semaine de travail) :

    • congé annuel est donné les jours où l’employé est empêché d’effectuer son travail, mais ne dépassant pas six mois à la fois. Si la mise à pied à temps partiel se poursuit sans interruption après la fin de l’année de détermination du jour férié (31 mars), le calcul de la nouvelle période de six mois commence après la fin de l’année de détermination du jour férié.

Qu’advient-il des jours fériés annuels pendant une mise à pied ?

La mise à pied n’affecte pas l’octroi de congés annuels, mais en ce qui concerne les congés annuels, la loi sur les congés annuels et toute convention collective les règlements comme d’habitude. La date du congé annuel est déterminée par l’employeur. Les vacances d’été doivent être données pendant la période des fêtes, qui va du 2 mai au 30 septembre. La pause hivernale a lieu entre le 1er octobre et le 30 avril. La paie de vacances est payée pour la période du jour férié.

La loi offre également la possibilité de s’entendre sur l’investissement et l’épargne des congés annuels. L’employeur et l’employé peuvent convenir de congés annuels pour une période commençant par le début de l’année civile pour laquelle la période des fêtes est fixée et se terminant l’année suivante avant le début de la période des fêtes. Il peut également être convenu de prendre une portion de vacances supérieure à 12 jours ouvrables dans l’année suivant la fin de la période de vacances.

L’employeur et l’employé sont autorisés à convenir qu’une partie du jour férié de plus de 18 jours soit prise au cours de la prochaine période des Fêtes ou après l’épargne gratuite. Les employés ont le droit de sauver une partie de leur congé supérieur à 24 jours s’ils ne causent pas de sérieuses activités de production et de service sur le lieu de travail. désagrément.

Qu’advient-il des jours fériés déjà imposés pendant la mise à pied ?

Si l’employeur a déjà indiqué la date du congé annuel, l’employeur est lié par la déclaration. Si l’employeur modifie la date du jour férié déjà déclaré, l’employeur est tenu d’indemniser le salarié pour tout dommage qu’il a causé. Toutefois, l’employé est tenu de se conformer à la réglementation de l’employeur sur le congé transféré si le congé n’a pas encore commencé.

En vertu des accords officiels du secteur public, un employeur peut transférer ou suspendre un congé annuel déjà initié par un fonctionnaire si nécessaire pour exercer les fonctions nécessaires telles que la santé ou la sécurité.

Puis-je perdre mon congé annuel si je tombe malade ?

Si vous tombez malade avant le début des vacances, les vacances seront transférées à une date ultérieure à votre demande. Le déménagement de vacances n’est pas une automatisation, mais nécessite que le travailleur fasse une demande après être tombé malade sans délai. sur le transfert des congés et fournir un rapport sur son handicap.

Si vous tombé malade pendant les vacances, vous avez le droit de transférer les dates de congé annuel, sur demande, au-delà de six jours déductibles. Toutefois, six jours déductibles ne peuvent pas déduire le droit d’un employé à au moins quatre semaines de congé annuel.

Le coronavirus peut-il entraîner l’annulation de mon congé annuel ?

L’employeur peut investir des vacances d’été (4 vko) pour la période de vacances d’été, qui va du 2 mai au 30 septembre. Les vacances d’hiver peuvent être prescrites pendant la période des vacances d’hiver commençant le 1er octobre.

En règle générale, la date du jour férié doit être notifiée au plus tard un mois avant le début des vacances. Si cela n’est pas possible, une annonce de vacances doit être faite au moins deux semaines avant le début des vacances.

L’employeur est lié par une annonce concernant l’heure des vacances. L’employeur n’a pas le droit d’annuler ou de modifier unilatéralement la date du jour férié déjà annoncé. Bien sûr, un changement de temps peut être convenu.

Toutefois, si un employeur modifie ou annule un congé déjà déclaré, la procédure enfreint la loi sur les congés annuels et l’employeur est tenu d’indemniser l’employé pour tout dommage qu’il a causé. Toutefois, l’employé est tenu de se conformer aux ordres de l’employeur pour un jour férié transféré ou annulé si le jour férié n’a pas encore commencé.

En vertu des accords officiels du secteur public, un employeur peut transférer ou suspendre un congé annuel déjà initié par un fonctionnaire si nécessaire pour exercer les fonctions nécessaires telles que la santé ou la sécurité.

Le coronavirus : voyages et télétravail

Les conseils de mon employeur sur la disposition des travaux sont plus stricts que ceux des autorités. Qui dois-je croire ?

En principe, les directives des autorités doivent être suivies. Toutefois, les responsabilités de l’employeur comprennent la prise en charge de l’environnement de travail et de son à propos de la sécurité. Il est donc nécessaire de se conformer aux directives de l’employeur, même si elles sont plus strictes que celles des autorités.

Mon employeur est-il autorisé à m’ordonner de travailler à distance dans une situation de coronavirus ?

Le télétravail est basé sur un contrat. Un employeur ne peut ordonner à un employé de travailler à distance à moins que la possibilité de télétravail ne soit mentionnée dans le contrat ou autrement convenue.

Dans le cadre de l’alignement gouvernemental du pays, les employeurs du secteur public confient aux travailleurs du secteur public le télétravail dont les tâches professionnelles le rendent possible.

Un employeur peut-il interdire le télétravail, même si mon travail peut également être fait à distance ?

L’employé n’a pas le droit de se télétravail contre le consentement de l’employeur, même si le travail est effectué complètement à distance et que les autorités recommandent également le télétravail. De même, un employeur ne peut pas ordonner à un employé de se télétravail. Le télétravail est Je suis toujours d’accord ensemble.

Le contrat peut déjà être conclu par contrat de travail ou plus tard pendant l’emploi. La recommandation est de conclure un contrat de télétravail toujours par écrit. Le contrat de travail à distance peut être en place jusqu’à nouvel ordre ou avant une date limite. Il n’y a aucune possibilité de télétravail dans tous les emplois, mais le télétravail doit être décidé sur le lieu de travail conformément aux principes du traitement équitable.

Que dois-je prendre en compte lorsque je travaille à distance ?

Le travail à distance doit toujours être convenu avec l’employeur. L’essentiel est de s’assurer que lorsque vous travaillez à distance, l’équipement nécessaire est en place et que l’environnement de travail est sûr. Le Centre de sécurité au travail a dressé une bonne liste de mémoire à ce sujet. La liste que vous pouvez lire en intégralité ici.

Le salaire

Est-ce que je suis payé si je reviens de l’étranger et que mon employeur m’ordonne de rester à la maison ?

Si votre employeur vous demande de rester à la maison Au retour d’un voyage, l’employeur est également tenu de vous payer un salaire. Selon vos affectations, vous pouvez être obligé de travailler à distance pendant cette période. En cas de crise, il est conseillé de se mettre d’accord sur le travail.

Est-ce que je suis payé si je ne parviens pas à quitter mes vacances pour aller travailler parce que le coronavirus annule les vols ?

Si vous ne pouvez pas revenir d’un voyage de vacances au travail en raison d’une annulation de vol, vous devez en informer sans délai l’employeur et tenir l’employeur informé de la situation. En l’absence d’absence non autorisée, l’employeur peut résilier un contrat de travail en raison d’une absence. Toutefois, l’employeur n’a pas d’obligation salariale à l’étranger si le télétravail n’est pas possible.

Les autres questions

Le caissier Koko survivra-t-il à traiter toutes les demandes lorsque le coronavirus a causé tant de licenciements ?

Très éduqué À bien des égards, le fonds de chômage de KOKO a été préparé pour des applications nettement plus abondantes. À l’heure actuelle, la situation de traitement des demandes est bonne.

Un travailleur licencié peut-il utiliser les services médicaux de soins de santé au travail en franchise d’impôt ?

Les soins de santé organisés par l’employeur sont un avantage libre d’impôt pour l’employé. Selon l’interprétation antérieure du fisc, en cas de licenciement, l’exonération fiscale a disparu.

Les associations sociales ont estimé que l’interprétation du fisc n’était pas légale et ont suggéré que le fisc modifie ses orientations. De cette façon, les soins de santé au travail peuvent atténuer la pression sur les soins de santé du secteur public.

Le résultat final est que le fisc a changé ses conseils. Les services infirmiers en soins de santé au travail sont désormais libres d’impôt même pour les personnes licenciées.

Les nouvelles orientations du fisc : L’employeur peut également offrir des services de santé au travail aux travailleurs licenciés et licenciés également en vertu des dispositions d’exonération fiscale comme pour les autres employés. Pendant l’emploi, les services de soins de santé au travail sont libres d’impôt, indépendamment de la masse salariale et de l’obligation d’emploi.

Comment le virus affecte-t-il les taux d’intéret des services bancaires (clients de Danske Bank) ?

Vous trouverez un dossier d’information sur le site de Danske Bank pour obtenir des réponses aux questions et des informations sur le soutien et la flexibilité de la Banque dans une situation spécifique causée par le virus des taux d’intérêt.

N’oubliez pas également qu’en tant que membre de l’Economics, vous pouvez toujours utiliser les abréviations gratuites accordées à votre prêt hypothécaire comme vous le souhaitez, juste au moment où vous avez besoin de la flexibilité de vos finances. Vous pouvez demander des périodes sans abréviation allant de 4 à 12 mois sans frais d’expédition. En savoir plus sur les pages activement mises à jour.

Un employeur peut-il m’attribuer de nouveaux emplois si, par exemple, certains membres du personnel sont infectés par le coronavirus ?

Droit de la gestion des employés dans ce cadre, l’employeur peut décider que l’employé est obligé d’effectuer des tâches différentes de la normale. Cependant, le contenu des tâches déviantes varie au cas par cas et dépend, entre autres, de l’enregistrement du contrat de travail, de la différence entre les tâches de la norme et de l’ampleur du changement par rapport à la charge de travail.

La durée du changement est également importante. Dans une situation virale, le temps de changement serait vraisemblablement relativement court, ce qui peut retarde le droit à l’emploi.

Cependant, il convient de veiller à ce que la charge de travail ne soit pas excessive et que les exigences des tâches soient alignées sur les compétences et le contrat de travail. Dans certains cas, il peut être utile de discuter de la prise en compte de tâches ou de responsabilités supplémentaires en matière de rémunération. Tous les travailleurs devraient être traités de la même manière dans une telle situation.

Pour les panneaux

Le coronavirus a-t-il une incidence sur les études ou les travaux d’été ?

Les informations de situation actuelles peuvent être obtenues auprès de votre propre établissement d’enseignement. Il est nécessaire de suivre les instructions pour que le coronavirus ne se propage pas.

Vous trouverez d’autres questions et réponses sur les études sur le site Web du ministère de l’Éducation et de la Culture.

En outre, il est bon de lire les lignes directrices du YTHS sur la façon de prévenir le coronavirus et d’agir en cas d’infection.