C’est quoi une kératose actinique ?

172
kératose actinique

En plus de toucher à la peau, ce qui pose problème du point de vue esthétique, les maladies cutanées peuvent être le signe d’autres problèmes de santé sérieux. Parmi celles-ci, figure la kératose actinique. Ce guide vous propose une étude plus approfondie de ce terme.

La kératose actinique : une apparition dont il ne faut pas prendre à la légère

La KA, encore appelée kératose solaire, est une lésion causée par une exposition poussée aux rayons solaires ou d’autres sources d’énergie. Les parties touchées sont celles qui sont en contact permanent avec les rayons UV.

A lire en complément : Que retrouve-t-on sur les blogs sur le survivalisme ?

Les sujets les plus touchés par cette maladie sont ceux qui ont une peau claire. Du point de vue de l’âge, les personnes âgées sont plus susceptibles de développer ce mal.

Sur une peau, vous pouvez reconnaître un début de KA à travers l’apparition de plages squameuses. Ces dernières peuvent être de couleur jaune, rouge, brun, rose, etc. Les kératoses présentent un aspect rugueux qui facilite leur reconnaissance.

A voir aussi : Tu te rappelles quand Kylie Jenner et Jaden Smith sont sortis ensemble ?

Les parties du corps affectées sont celles en contact permanent avec le soleil. Il s’agit entre autres du cuir chevelu, des jambes, de l’arrière des mains, du visage, des oreilles, etc. L’apparition de la kératose est un signe qui alerte sur la possibilité pour le sujet de développer un cancer.

Kératose actinique : quels sont les facteurs qui augmentent les risques de développer la maladie ?

Pour que la KA apparaisse ou se développe, certains facteurs doivent être réunis. Ils concernent entre autres la localisation, les antécédents, l’âge, etc.

En ce qui concerne les antécédents, les personnes qui ont connu ou connaissent une carrière professionnelle impliquant une exposition continue au soleil sont plus susceptibles d’être affectées.

Du point de vue des points physiques caractéristiques, une personne qui possède des cheveux clairsemés ou souffre d’une calvitie peut facilement développer une KA. Bien entendu, il en est de même de celle qui présente une peau claire.

En ce qui concerne la localisation géographique, les personnes qui vivent dans les régions fortement ensoleillées ont un facteur de risque élevé. Pour finir, du point de vue de l’âge, les adultes peuvent rapidement développer une KA.

La KA : que faire après apparition des signes ?

kératose actiniqueLorsque la kératose actinique apparaît sur votre peau, veuillez prendre directement rendez-vous avec un dermatologue. Votre promptitude permet au praticien de vérifier le niveau d’infections. Ce dernier peut vous faire suivre ensuite un traitement efficace.

L’exposition au froid : une méthode de traitement efficace

L’exposition au froid est un traitement bien efficace contre la KA. Elle consiste à pulvériser d’azote, pendant un cycle de 20 secondes, les parties du corps atteintes.

Après application de l’azote, les parties concernées sont congelées. Par la suite, ces dernières font rougir puis se décomposer sous forme de croûte. Il faut préciser que le traitement par pulvérisation de la zone affectée à l’azote est un peu piquant.

Le traitement par l’irradiation

Le traitement par l’irradiation est quant à lui indolore. Il consiste à appliquer sur les parties concernées une crème. Cette dernière contient un produit qui, une fois, au contact de la peau agit comme un photosensibilisant.

C’est en effet ce produit qui par réaction phytotoxique va détruire la kératose actinique. À y voir de près, ce traitement se base sur le mode de fonctionnement de la cause du mal pour le détruire.

Kératose : quels sont les autres traitements ?

Pour venir à bout de la kératose solaire, d’autres moyens de traitement sont disponibles. Ce sont des produits qui peuvent être appliqués localement sur les parties infectées.

L’imiquimod est une crème qu’il faut appliquer localement sur la zone touchée. Cette dernière déclenche une réaction de défense de la part de l’organisme ; ce qui va entraîner la destruction des lésions. Les effets secondaires dus à l’usage de ce produit peuvent être les démangeaisons, les rougeurs, etc.

Le diclofénac est aussi une crème recommandée par les professionnels de la santé pour contrer les effets de la kératose actinique. Comme l’imiquimod, vous devez simplement appliquer cet anti-inflammatoire sur les parties affectées. Il faut préciser que le diclofénac met plus du temps à réagir contre le mal.