Douleurs à l’épaule quand faut-il s’inquiéter ?

132

Nous sollicitons nos bras tout au long de la journée et l’articulation de l’épaule étant l’une des articulations les plus complexes du corps humain, elle est souvent malmenée, et les douleurs sont fréquentes. Une diminution des capacités fonctionnelles de l’épaule peut rapidement devenir handicapante, et parfois la douleur est telle que seule une immobilisation prolongée peut la soulager. Quand faut-il s’inquiéter et quand faut-il consulter ? Nous vous expliquons à travers cet article les différentes pathologies de l’épaule et comment les traiter.

Qu’est-ce qu’une douleur à l’épaule ?

La douleur à l’épaule est un symptôme qui peut résulter de plusieurs pathologies et qui a différentes causes. Lorsque nous ressentons une douleur à l’épaule, nous faisons référence aux éléments osseux de la partie supérieure du bras : clavicule, omoplate et os de l’articulation de l’épaule (articulation gléno-humérale). Les sensations de douleur dans l’épaule se situent à plusieurs niveaux et peuvent irradier, tout au long du bras, au niveau du coup, à l’arrière du crâne, au niveau du thorax ou encore dans le dos, raison pour laquelle une douleur régulière au niveau de l’épaule peut rapidement devenir très handicapante.

Lire également : Quels sont les bienfaits de l'eau distillée ?

Les pathologies de l’épaule et leurs causes

Les douleurs de l’épaule peuvent résulter de plusieurs pathologies et leurs causes peuvent varier d’une personne à l’autre. Dans le cas d’une douleur persistante à l’épaule, il est important de consulter un spécialiste du membre supérieur. Parmi les pathologies de l’épaule, on peut distinguer :

  • La capsulite de l’épaule: Elle consiste en un raidissement de l’articulation (on parle également de capsulite rétractile et est particulièrement douloureuse.
  • L’arthrose de l’épaule : Il s’agit d’une maladie articulaire liée à une usure (voir la disparition) du cartilage entre l’humérus (l’os du bras) et l’omoplate.
  • La calcification de l’épaule : Un dépôt calcique se dépose sur les tendons de l’épaule et créé une tendinite calcifiante souvent accompagnée de douleurs et d’un raidissement de l’articulation.
  • Le syndrome du conflit sous acromial : Cette pathologie consiste en un frottement anormal entre l’acromion (saillie osseuse de l’omoplate qui permet l’articulation avec la clavicule) et la tête de l’humérus.
  • La luxation et l’instabilité de l’épaule : Suite à une luxation de l’épaule, la gaine capsulo-ligamentaire peut-être fragilisée à tel point que l’épaule risque luxation et instabilité, et parfois dans les pires scénarios un déboitement.
  • La rupture de la coiffe des rotateurs : Elle consiste en la rupture d’un ou plusieurs tendons de l’épaule qui se détachent de l’os. Les cause pouvant être d’origine naturelles suite à une usure due au temps, soit suite à un traumatisme.
  • La tendinite de l’épaule : L’inflammation d’un ou plusieurs tendons sont à l’origine d’une tendinite de l’épaule. Particulièrement douloureuse, une tendinite de l’épaule est très handicapante et limite l’amplitude habituelle de l’articulation.

Diagnostic et traitement des douleurs de l’épaule

Il existe de nombreux tests physiques et neurologiques pour déterminer l’origine des douleurs de l’épaule. Le diagnostic est basé sur les antécédents du patient, l’examen physique et les résultats des tests d’imagerie. Les tests les plus courants sont l’imagerie par résonance magnétique IRM, l’électromyographie ou les tests de conduction nerveuse. Lorsque la douleur est causée par une maladie articulaire inflammatoire, des médicaments anti-inflammatoires sont utilisés pour réduire l’inflammation et arrêter la douleur. Lorsque la douleur est causée par une pathologie structurelle, on a recours à la chirurgie pour éliminer la cause physiopathologique. Dans le cas de la capsulite, l’articulation est traitée par rééducation et le patient porte une attelle d’épaule.

A lire en complément : Où trouver de belle robe en ligne ?

Principales pathologies de l’épaule causant de vives douleurs

Nous vous détaillons ci-dessous plusieurs pathologies de l’épaule :

Capsulite de l’épaule

Cette maladie articulaire se caractérise par la formation de dépôts de calcium dans l’articulation de l’épaule. Cette pathologie peut se présenter sous une forme inflammatoire ou non inflammatoire. La forme inflammatoire provoque une inflammation et des douleurs, tandis que la forme non inflammatoire ne provoque aucun symptôme. Dans les deux cas, il y a un raidissement de l’articulation. La capsulite est généralement une pathologie aiguë qui se traite par le repos, les injections de corticoïdes, la kinésithérapie et les médicaments anti-inflammatoires. Il est important de savoir que cette pathologie peut toucher plusieurs articulations du membre supérieur.

Syndrome du conflit sous-acromial

Cette pathologie se caractérise par une douleur et une sensibilité au niveau du muscle et du tendon de la surélévation de la tête humérale dans l’espace sous-acromial. Le syndrome de chevauchement se produit lorsque la tête humérale est pressée contre la proéminence osseuse de l’acromion, qui se trouve dans la partie supérieure arrière de l’acromion (espace sous-acromial). Ce syndrome peut survenir à tout âge. Il est plus fréquent chez l’adulte. Une lésion de la coiffe des rotateurs, qui est un groupe de quatre muscles situés à la partie externe du bras, peut provoquer un conflit avec la tête humérale. Une lésion de la coiffe des rotateurs peut être due à une déchirure de la coiffe antérieure des rotateurs, à une déchirure de la coiffe postérieure des rotateurs et/ou à une déchirure du tendon sus-épineux.

Pathologie de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un groupe de quatre muscles situés à la partie externe du bras. Ces muscles aident à stabiliser l’épaule et à empêcher la tête humérale de se déplacer trop en avant dans la fosse glénoïde. La coiffe des rotateurs est constituée des muscles supra-épineux, sous-scapulaire, infra-épineux et teres minor. Une pathologie de la coiffe des rotateurs peut être due à une lésion du muscle et/ou à une déchirure d’un ou de plusieurs tendons. Une pathologie du muscle peut être due à une lésion telle qu’une myopathie ou à une blessure du muscle telle qu’une entorse. Une pathologie du tendon peut être due à une déchirure du tendon telle qu’une déchirure en spirale.

Arthrose de l’épaule

L’arthrose est un terme général qui décrit un certain nombre de pathologies dans lesquelles le cartilage et les os de l’articulation sont endommagés par l’érosion continue des surfaces articulaires. Dans l’épaule, l’arthrose peut affecter l’articulation gléno-humérale, l’humérus ou l’omoplate. La forme la plus courante d’arthrose de l’épaule est l’atteinte de l’articulation gléno-humérale. Ce type d’arthrose est appelé arthrose glénohumérale. La douleur ressentie lorsque l’articulation glénohumérale est touchée est appelée céphalée humérale, et c’est le type de douleur le plus fréquemment ressenti par les patients.

Dysfonctionnements de l’articulation gléno-humérale

Un dysfonctionnement de l’articulation gléno-humérale est une modification de l’articulation qui ne provoque pas de douleur. Les modifications les plus courantes de l’articulation gléno-humérale sont les suivantes : un jeu de la rotule, un espace libre et une position anormale. Un relâchement de la rotule est la forme la plus légère d’un problème articulaire, tandis qu’un relâchement de l’espace est plus grave et nécessite un traitement. Une position anormale est un phénomène qui modifie le mouvement de l’articulation par rapport au bras ; c’est le type de modification le moins fréquent.

En conclusion, la complexité de l’articulation de l’épaule est telle qu’on lui associe de nombreuses pathologies, et nous vous conseillons vivement de consulter un spécialistes si vous ressentez des douleurs persistantes au niveau de l’épaule.