Arrêter de fumer : ces phases que vous allez traverser

677
person lighting cigarette

Si vous décidez d’arrêter de fumer la cigarette et le tabac, vous allez devoir entrer dans une période de sevrage. Ce sevrage va se passer en plusieurs étapes dans lesquelles les symptômes vont s’enchaîner. Même si ces symptômes peuvent être complexes à gérer au début, ne cédez pas à cette consommation, votre santé vous remerciera.

La première semaine après l’arrêt du tabac

Évoquons la première phase du sevrage : les premiers jours. Ce sont les plus complexes à traverser lorsque vous décidez d’arrêter de fumer le tabac. Pour vous accompagner, des cigarettes électroniques en vente, par exemple, sur https://www.vapoter.fr/ vous permettront d’arrêter en douceur le tabac. Vous pourrez notamment gérer le niveau de nicotine présent dans la consommation d’une e cigarette pour que votre corps ne manque pas soudainement de nicotine.

Lire également : Qu'est-ce qu'un travail facile et bien rémunéré ?

Le premier jour de sevrage

Le premier jour après l’arrêt de votre dernière cigarette, il n’est pas impossible que vous soyez irritable facilement. Vous serez de mauvaise humeur et vous en voudrez à la terre entière.

Évidemment, le symptôme principal de cette phase sera les envies de fumer ! Vous ressentirez tout de suite un gros manque par l’habitude que vous avez de fumer régulièrement une cigarette de tabac.

A lire également : Comment atténuer les poches sous les yeux naturellement ?

Le deuxième jour de sevrage

Le deuxième jour, l’irritabilité sera certainement toujours présente comme l’envie de fumer. Il n’est pas impossible que vous ressentiez certains effets physiques du manque de nicotine comme des étourdissements.

Une pression au niveau des yeux et de la tête va se faire ressentir à cause du manque de nicotine. C’est un des pires symptômes pour les personnes qui arrêtent de fumer la cigarette. Malheureusement, cette phase peut durer plusieurs jours, le temps que votre corps s’adapte à votre nouvelle vie sans tabac.

Le jour 3 et 4 après la dernière cigarette

Les maux de tête peuvent avoir démarré avant mais pourront aussi persister lors du jour 3 et 4.

Puis, il ne faut pas oublier les troubles du sommeil qui peuvent durer pendant près d’une semaine après l’arrêt du tabac.

Le premier mois après avoir arrêté de fumer

Les premiers jours seront les plus durs, cependant, il ne faudra pas lâcher l’affaire et garder en tête cet objectif d’arrêt du tabac pendant au moins 1 mois.

1 semaine sans fumer

Au bout d’une semaine sans cigarette, une toux peut persister et vous manquerez certainement de concentration à ce moment-là du sevrage.

2 semaines sans fumer

Les anciens fumeurs évoquent énormément de fatigue dès la seconde semaine et cette fatigue persiste même jusqu’à 4 semaines après l’arrêt du tabac.

Une sensation de faim sera présente comme encore un manque de concentration.

3 et 4 semaines sans fumer

Les envies de fumer vont se faire de plus en plus rares à partir de la 3ᵉ semaine. Néanmoins, un symptôme peu agréable comme la constipation sera présent jusqu’à 4 semaines.

La sensation de faim sera encore présente à ce moment-là du sevrage.

Tous ces symptômes vont finir par totalement disparaître au bout de 5 à 8 semaines, même si cela peut varier selon chacun.

Arrêter de fumer : ces phases que vous allez traverser

Des astuces pour traverser le sevrage plus sereinement

Choisissez les bonnes astuces pour réussir votre sevrage sans grande difficulté. Un tabagique ne devra pas prendre à la légère ces phases parfois très difficiles.

Le faire étape par étape

Lorsqu’un fumeur est prêt mentalement à endurer les symptômes du sevrage, il peut commencer étape par étape. La meilleure solution est de choisir un traitement ou une méthode adaptée. La méthode de la cigarette électronique est très appréciée. Ces substituts sont utiles.

Bien s’entourer

Il est nécessaire d’être entouré de ses proches et de montrer votre fierté auprès d’eux. Cela vous motivera en tant que fumeur à arrêter le tabac et à ne pas craquer.

Occuper son esprit pour ne pas penser à fumer

Enfin, un fumeur ne doit pas penser à fumer. Il ne sera plus tabagique, si et seulement si il ou elle occupe son esprit ailleurs. Dans le sport, par exemple. Les envies de fumer se feront ainsi plus rares.