Est-ce bien de vivre en suisse ?

84

Avec ses paysages magnifiques, la Suisse est considérée comme un paradis pour tous ceux qui y vivent ou rêvent d’y habiter. Elle offre de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients. Dans cet article, vous apprendrez plus sur la Suisse et saurez s’il est bien d’y vivre.

Bonne qualité de vie

La Suisse est belle et propre, il y a beaucoup de lacs dont on peut profiter en été. Le respect des biens publics et la propreté sont de mise, bien évidemment que tout est propre dans la rue, et tous les déchets et ordures sont jetés à la poubelle. C’est vraiment un patrimoine génétique, car juste pour le plaisir des yeux, il y a même des gens qui sont embauchés dans le pays pour redresser les vélos mal garés sur les routes.

A lire aussi : Comment trouver un avocat pour un divorce contentieux ?

En Suisse, le chocolat est un symbole de qualité qui n’est plus à présenter. Il se retrouve dans la cuisine du pays et aussi partout dans le monde. En Suisse, vous n’avez plus besoin d’attendre l’hiver pour vous régaler de chocolat, c’est une gastronomie délicate, riche et très particulière du pays.

En Suisse, malgré le coût cher de la vie, vous aurez les meilleures offres en termes d’opportunités pour un mode de vie plus sain, plus sûr et plus prospère. Il est vrai que le logement coûte très cher en Suisse, mais notons toutefois que cela concerne quelques zones et régions bien identifiées du pays. Ces dernières font de la Suisse un gros producteur de fromage, grâce aux milliers de vaches laitières et même ses montagnes bien kilométrées.

A découvrir également : 3 bonnes destinations pour passer des vacances de Noël

Les conditions de travail et l’avantage du transport

La Suisse est un pays très ordonné qui possède un riche patrimoine culturel. Vous y aimerez les transports efficaces, les rues propres, la sécurité la nuit, des règles claires, etc. Dans le quotidien, les nombreux résidents se déplacent grâce aux transports en commun pour aller au travail et vaquer à leurs diverses occupations. Ils sont toujours à l’heure.

En Suisse, le monde du travail est très particulier et un peu difficile pour les étrangers. Il est exigé aux travailleurs étrangers de posséder un permis de travail pour y travailler. Il est vrai que les entreprises n’accordent pas d’importance aux diplômes, c’est un avantage qui peut faciliter votre recherche d’emploi et vous ouvrir des portes.

Par semaine, les suisses travaillent en moyenne 42 heures, mais ils bénéficient de 20 jours de congés payés. Mais pour les jours fériés, il y en a généralement entre 8 et 9 jours qui varient d’un canton à un autre. Votre motivation à travailler est alors très importante.

Même s’il est ardu de trouver un travail en Suisse, le taux de chômage est principalement faible. L’un des gros avantages est le salaire (7928 euros comme salaire moyen), et vous pouvez être licenciés à tout moment. Mais attention aussi, tout n’est pas bénéfique en Suisse. L’assurance santé est complètement une responsabilité du travailleur.

Le système éducatif

Le système éducatif suisse est assez différent, il est de qualité et satisfait la plupart des parents. Les enfants peuvent être inscrit soit dans une école privée ou soit dans une école publique. Chaque canton a sa propre politique scolaire, vu que le système scolaire n’est pas homogénéisé. Aussi, sachez que la rentrée scolaire suisse a lieu pendant la dernière semaine d’août.

La question d’intégration

En Suisse, il faut se donner plus de peine pour aller à la rencontre des gens afin de se faire accepter, mais une fois que c’est fait, l’amitié devient plus profonde. Il faut aussi prendre l’initiative d’aller aux afterworks pour rencontrer des professionnels dans un autre environnement que celui du travail. Pour les travailleurs internationaux, ils se rendent vite compte qu’ils doivent tous faire le premier pas pour établir le contact.

En clair, il est très conseillé de s’installer dans le pays et d’embrasser la culture locale. Il faut assez de temps pour comprendre la culture suisse. Au quotidien, habiter ou travailler en Suisse, c’est accepter de se fondre dans un environnement culturel différent. C’est aussi accepter d’utiliser un vocabulaire légèrement différent, car 20% des suisses s’expriment en Français. On les retrouve souvent à l’Ouest du pays dans sept différents cantons.