Guide sur la vérification technique intérieure et extérieure du véhicule

1415

Depuis le début de l’année 2018, plusieurs réformes ont été intégrées dans le processus d’obtention du permis de conduire. Il est entre autres recommandé à toute personne qui souhaite prendre son permis de conduire de maîtriser certaines notions essentielles. Il faudra par exemple connaître la vérification technique intérieure et extérieure du véhicule. Voici un guide qui peut vous aider à cet effet.

Les vérifications techniques intérieures

Lors de l’examen pratique pour l’obtention du permis B, les inspecteurs demandent généralement au candidat d’effectuer plusieurs manœuvres et de procéder à une vérification intérieure ou extérieure du véhicule. Cette étape est indispensable quel que soit le prix du permis de conduire, auquel vous avez souscrit.

A lire en complément : Comment savoir si la voiture peut être réparé ?

Vérification du rétroviseur intérieur

L’examinateur du permis de conduire peut vous demander de mettre le rétroviseur intérieur en mode nuit. Si vous ne parvenez pas à bien manipuler ce dernier, vous pouvez simplement expliquer son mode de fonctionnement. Aussi, il vous faudra identifier la présence d’une automatisation du mode nuit du rétroviseur si le véhicule comporte cette technologie.

Vérification technique intérieure de sécurité

Pour la sécurité routière, votre examinateur peut vous demander l’intérêt du mode nuit. Répondez que grâce à ce mode, vous éviterez d’être éblouis par les feux des voitures qui vous suivent. La dernière question peut être liée aux gestes de premier secours. L’examinateur peut poser des questions sur la composition du signal d’alerte du Système d’Alerte et d’Information des Populations (SAIP).

A lire également : Où acheter une voiture d’occasion ?

Vous pouvez expliquer que le dispositif comprend deux codes distincts. Il s’agit d’abord du Signal National d’Alerte (SNA) qui correspond à une variation du signal sur trois cycles successifs. Ensuite, il y a un second signal continu qui indique la fin de l’alerte.

L’inspecteur peut aussi faire arrêter le véhicule alors que le compteur affiche 18 715 kilomètres. A ce moment-là, il vous demandera de lui montrer le voyant d’alarme qui signale une pression d’huile à moteur insuffisante. Pour répondre, montrez le voyant rouge qui représente une burette d’huile.

Votre examinateur peut ensuite vous poser la question de savoir les conditions à respecter pour contrôler le niveau d’huile du véhicule. Dites-lui que le contrôle du niveau d’huile d’un véhicule s’effectue toujours moteur à froid et sur un sol plat. La dernière question sera de savoir les trois informations qu’il faut transmettre aux services de secours. Celles-ci sont le numéro de téléphone à partir duquel vous passez votre appel, la nature du problème et votre localisation.

Les questions de vérification technique extérieure

Ici, il existe certaines notions indispensables pour la bonne conduite sur les axes routiers.

Vérifications sur la batterie du véhicule

Le véhicule peut s’arrêter sur la route pendant que le compteur indique 19 124 kilomètres. Dans ce cas, l’inspecteur du permis de conduire peut vous demander de lui montrer l’emplacement de la batterie. Descendez alors de la voiture, ouvrez ensuite le capot pour pointer du doigt l’emplacement de la batterie. Si vous ne pouvez pas ouvrir le capot, votre accompagnateur pourra vous aider. Des questions sur la sécurité peuvent s’ensuivre.

Vérifications techniques extérieures sur la sécurité

L’examinateur peut demander la solution à adopter pour faire démarrer la voiture sans la déplacer en cas de panne de batterie. Répondez-lui que vous pourrez brancher une seconde batterie en parallèle ou changer carrément la batterie.

L’inspecteur peut aussi faire arrêter le véhicule et vous demander d’ouvrir la trappe à carburant et / ou de vérifier si le bouchon est bien fermé. Pour ce faire, sortez du véhicule et tirez ou exercez une petite pression sur la trappe pour l’ouvrir. Quand il aura sa réponse, votre examinateur posera une nouvelle question. Il vous demandera de lui citer les précautions à prendre lorsque vous souhaitez remplir le réservoir du véhicule. Il faudra répondre qu’il est important d’éteindre le moteur, de ne pas fumer et de ne pas téléphoner.

Somme toute, le guide sur la vérification technique intérieure et extérieure du véhicule comporte plusieurs questions-réponses utiles pour la conduite. Quelques-uns des détails sont listés ci-dessus. Toutefois, il y a d’autres sujets que vous pourrez consulter sur les sites des auto écoles en ligne.

Les éléments à vérifier sous le capot du véhicule

Au-delà des vérifications extérieures, les éléments sous le capot du véhicule sont également importants pour assurer une bonne conduite en toute sécurité. Voici quelques points clés à prendre en compte.

L’un des premiers points à vérifier est la quantité et la qualité de l’huile moteur. Cela peut se faire simplement en retirant la jauge d’huile, située dans le compartiment moteur, puis en l’essuyant avec un chiffon propre avant de la replacer dans son logement. En retirant ensuite la jauge à nouveau, vous pourrez constater si le niveau d’huile est suffisant ou s’il faut ajouter une petite quantité. Observez bien si l’huile présente sur votre jauge est claire ou non : si elle paraît sale ou foncée et que sa consistance semble épaisse, voire pâteuse, cela signifie qu’elle doit être remplacée par une nouvelle huile.

Une autre chose importante à surveiller sous le capot est le liquide de refroidissement qui permet au moteur de fonctionner correctement sans surchauffer. Le réservoir où il se trouve devrait être situé près du radiateur, mais n’hésitez pas toutefois à consulter votre manuel d’utilisation afin d’être sûr(e) de trouver ce dernier facilement. Votre examinateur pourrait alors vous demander comment savoir si le niveau du liquide est suffisant ou non ainsi que quelles précautions prendre lorsqu’on souhaite ajouter partiellement ou complètement ce dernier.

Pensez à bien prêter une attention particulière à la courroie d’accessoire qui entraîne les différents équipements du moteur. Cette dernière doit être inspectée régulièrement pour vérifier si elle est bien tendue et ne présente pas de fissures ou d’autres signes indiquant qu’elle pourrait lâcher à tout moment. Il vous faudra donc soulever le capot, repérer cette fameuse courroie, puis observer attentivement son état général.

Voici quelques éléments indispensables à vérifier sous le capot avant même de prendre place derrière le volant pour démarrer votre véhicule. N’hésitez pas à consulter votre manuel d’utilisation ou encore demander conseil auprès des professionnels en cas de doutes concernant ces points-clés !

Les vérifications à effectuer lors de la conduite du véhicule

Lorsque vous prenez place derrière le volant, il faut continuer à effectuer des vérifications pour assurer une conduite en toute sécurité. Voici quelques points importants à prendre en compte.

Les pneus sont l’un des éléments les plus importants d’un véhicule car ils assurent la bonne adhérence au sol et permettent de freiner correctement. Il faut vérifier si les pneus sont en bon état et bien gonflés.

La batterie est essentielle pour démarrer le moteur. Il faut donc vérifier si elle dispose d’une charge suffisante pour éviter les pannes.

Tous ces éléments sont essentiels à prendre en compte avant et pendant chaque utilisation du véhicule afin d’éviter tout risque d’accident ou de panne sur la route. En suivant ces conseils, vous pourrez alors conduire votre voiture avec plus de sérénité et profiter pleinement des joies que peut procurer la conduite !