Immo

Comment obtenir une lettre de refus de prêt ?

Depuis janvier 2020, les institutions bancaires ont augmenté leurs conditions d’emprunt, et le refus de prêts immobiliers s’est accru. La première étape à prendre en cas de réponse négative consiste à obtenir un certificat de refus de prêt immobilier.

Mais quel est le but de cette confirmation ? Permet d’activer les conditions de suspension de l’obtention d’un prêt…

A lire en complément : Quel luminaire dans une mezzanine ?

État suspensif

Lors de la signature d’une promesse ou d’un contrat de vente, il faut indiquer si le bien sera financé, en tout ou en partie, par un prêt immobilier. Ces informations sont répertoriées dans l’état de suspension.

A découvrir également : Quelle est la durée minimale d'un compte à terme ?

Depuis la Writing Act, son inclusion dans la promesse de vente est obligatoire pour tout prêt immobilier supérieur à 21 500€. Par conséquent, il est conseillé de rédiger correctement un projet afin d’éviter tout conflit juridique.

L’état de suspension doit indiquer :

  • si l’acheteur utilise un prêt immobilier,
  • détails à ce prêts : le montant, la durée et le taux d’intérêt. En pratique, si vous ne disposez pas encore de tous les détails du prêt en question, il est nécessaire d’indiquer le maximum… Si vous finissez par négocier du crédit avec de meilleures conditions que celles indiquées (bravo !) , la vente sera toujours confirmée.
  • terme, qui ne peut pas être inférieur à un mois. Il est généralement indiqué pendant 60 jours.
  • le nombre minimal d’institutions bancaires à rechercher ou le nom de la banque à demander.

Certificat de refus

Comme vous le comprenez, le certificat de refus, après la demande de prêt immobilier, est donc utilisé pour réclamer l’état suspensif de l’obtention d’un prêt.

Comment l’obtenir et que devrait-il contenir ?

Dans la pratique où les institutions bancaires demandées ne fournissent pas de certification automatique.

Une fois qu’ils ont reçu une lettre indiquant leur refus, ils doivent leur envoyer une lettre en retour pour connaître les raisons et demander une confirmation.

Le certificat doit contenirles conditions essentielles du prêt et précisent la raison du refus.

Comment le transférer ?

Une fois que ce certificat est en votre possession, il est nécessaire de l’envoyer en tant qu’inscrit (auprès de R&A) au vendeur et au notaire, avec la promesse de vente et une lettre indiquant :

  • date de signature des promesses de vente,
  • adresse du bien,
  • le nom de l’institution bancaire,
  • date du refus.

Vous devez également demander dans ce bureau de poste un remboursement du montant que vous avez payé pour bloquer la vente. Le remboursement doit être effectué dans les 21 jours suivant la recommandation. De plus, vous pouvez demander des phrases tardives.

Enfin, si l’accord de suspension ne prévoit pas la recherche de plusieurs institutions bancaires, une seule confirmation suffira. Le certificat doit évidemment être établi par le représentant légal de l’institution bancaire. Par exemple, un certificat émis par un courtier n’a aucune valeur juridique.