Comment retarder les règles naturellement

1890

La menstruation n’est pas toujours une période agréable pour les femmes. Elle représente parfois des moments de douleurs et de gêne et rend ainsi difficiles, voire impossibles, certaines activités de la vie quotidienne. Les voyages en amoureux sont donc annulés, les dates de mariage repoussées, les compétitions sportives ratées, etc.  Heureusement, il existe des astuces naturelles que vous pouvez mettre en pratique pour retarder vos règles et éviter ces problèmes. Découvrez-en quelques-unes sur cette page.

Utiliser le vinaigre du cidre de pomme ou boire du jus de citron pour reporter les règles

Le vinaigre du cidre possède des propriétés qui lui permettent de régulariser le flux sanguin durant la menstruation. Il atténue les saignements abondants et soigne les affections gynécologiques. Il est également efficace pour remettre l’arrivée des menstrues à une date ultérieure.

A découvrir également : ENT Univ Rouen : Accéder aux ressources pédagogiques de l'Université de Rouen

Pour retarder vos règles grâce au vinaigre de cidre, diluez deux à quatre cuillères à café de ce produit alimentaire dans un verre d’eau minérale. Commencez à boire ce mélange deux à trois fois par jour une à deux semaines avant la date approximative de vos règles.

À l’instar du vinaigre de cidre, le citron est doté d’une propriété acide qui le rend efficace pour décaler les menstrues de quelques jours. Il suffira alors de consommer régulièrement du citron pendant les jours précédant la date de votre menstruation. Pour atténuer la saveur acide de ce fruit, diluez le jus dans un verre d’eau ou de thé sans sucre. Vous devez consommer ce mélange deux à trois fois par jour pendant 7 à 15 jours avant l’arrivée prévue des règles.

A lire également : Walter Benjamin Passages : découverte du mémorial historique et culturel

Consommer les lentilles pour retarder les menstrues

Les lentilles sont extrêmement riches en fibres, en protéines végétales et en amidon. Elles contiennent aussi des antioxydants qui luttent efficacement contre la hausse du taux de triglycérides dans le sang. Elles peuvent vous aider à repousser vos menstrues de quelques jours. Vous devez donc consommer une soupe de lentilles par jour durant la semaine qui précède l’apparition de l’écoulement menstruel.

Pour préparer cette soupe, il faut d’abord faire frire les graines de lentilles dans de l’huile de cuisson durant quelques minutes afin qu’elles deviennent moues. Ensuite, vous devez les broyer pour obtenir une poudre fine que vous utiliserez enfin comme base pour la préparation de la soupe. Pour avoir d’excellents résultats, vous devez consommer votre soupe de lentilles tous les matins, à jeun.

Repousser les règles en évitant les épices

Pour la majorité des femmes, l’épice est un élément déclencheur de la menstruation. En effet, manger régulièrement des mets trop épicés peut déclencher l’apparition des règles avant la date prévue. Alors, pour avoir l’effet contraire, c’est-à-dire retarder la venue des menstrues, vous devez réduire ou vous abstenir de consommer des nourritures épicées.

Il est par conséquent important de faire attention aux aliments que vous prenez. Vérifiez les ingrédients de vos divers plats, que ce soit à la maison ou au restaurant. Évitez les épices telles que :

  • le gingembre ;
  • l’ail ;
  • le poivre ;
  • les cannelles ;
  • le curcuma et
  • les clous de girofle.

Vous devez commencer ce régime deux semaines avant la date prévue pour vos menstrues.

Faire du sport pour décaler la menstruation

Le sport fait partie des activités qui influent sur le cycle menstruel. Lorsqu’il est peu intense, il entraine à la longue une réduction considérable du flux sanguin. Par contre, une activité physique intensive peut vous permettre de décaler vos règles de quelques jours. En effet, en pratiquant un sport extrême, vous pouvez développer un gros stress. Cet état de tension nerveuse engendre naturellement la production des hormones comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.

Lorsque ces hormones sont produites en abondance et durant une longue durée, elles entrainent la baisse du taux d’hormones sexuelles. Cette réduction de la quantité d’œstrogène empêche à son tour l’ovulation et provoque donc le retard de la menstruation. Ainsi, lorsque vous avez une compétition sportive par exemple, vous pouvez faire des entrainements à haut rendement afin de repousser vos menstrues à une date ultérieure.

Par ailleurs, le sport régule aussi la masse corporelle en entrainant une grande dépense de calories. Alors, une activité physique intense diminuera votre poids. Ce déséquilibre engendré perturbera l’apparition des règles et les retardera.

Et si vous passiez à la culotte de règles ?

Il y a toujours plus de moyens de protection hygiéniques en France. Certains pourront vous permettre de toujours plus prendre soin de votre intimité. C’est le cas de la culotte de règle que vous pouvez directement commander en ligne. Cette culotte menstruelle a de nombreux avantages, que ce soit pour vous ou pour l’environnement. En effet, vous n’allez plus avoir besoin d’utiliser constamment des moyens de protection jetables, par exemple.

Une culotte de règles bien entretenue peut facilement être utilisée pendant cinq ans. Ce qui vous permettra à la fois de faire des économies, mais aussi de prendre toujours plus soin de la planète. Elles sont réalisées dans des tissus très absorbants qui vous garantissent qu’il n’y aura pas de fuite ni de risque de mauvaises odeurs. Vous pouvez même trouver des modèles de maillots de bain menstruels si vous le souhaitez.

Vous allez également prendre bien soin de votre intimité en vous assurant qu’il n’y a aucun risque d’irritation pour vous. En effet, les tissus utilisés vous apportent un véritable confort tout au long de votre journée. Il vous suffira ensuite de la laver quand vous l’enlevez le soir.

Miser sur les plantes pour réguler le cycle menstruel

Si vous êtes adepte des remèdes naturels, sachez qu’il existe aussi des plantes qui peuvent aider à réguler votre cycle menstruel. Parmi elles, on peut citer la sauge officinale, l’angélique chinoise ou encore le gattilier.

La sauge officinale est connue pour ses propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires. Elle permet de soulager les douleurs associées aux règles et peut contribuer à réduire leur durée.

L’angélique chinoise est utilisée depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise pour régulariser les cycles menstruels irréguliers. Elle est aussi efficace contre les crampes pelviennes.

Le gattilier quant à lui agit sur la glande pituitaire qui contrôle la production d’hormones sexuelles féminines. Il permet ainsi de diminuer le syndrome prémenstruel (SPM) et de stabiliser le cycle menstruel.

Vous ne devez pas prendre ces plantes sans conseils médicaux si vous suivez un traitement hormonal car ils peuvent interférer avec certains médicaments. Certaines plantes sont contre-indiquées chez certaines personnes, comme par exemple chez les femmes enceintes ou allaitantes. Selon vos besoins, une consultation auprès d’un professionnel sera nécessaire avant toute utilisation.

.

Adopter une alimentation riche en vitamine B6 pour retarder les règles

Au-delà des plantes et des tisanes, certains aliments peuvent aussi aider à retarder les règles. C’est notamment le cas des aliments riches en vitamine B6.

Cette vitamine joue un rôle important dans la régulation hormonale. En effet, elle permet de stimuler la production de progestérone, une hormone qui contrôle l’épaisseur de l’endomètre utérin et donc le déclenchement des règles.

Pour augmenter votre apport en vitamine B6, vous pouvez consommer des aliments tels que :
• Les bananes
• Les légumes verts (épinard, brocoli…)
• Les céréales complètes
• Le poulet ou encore le poisson (saumon, thon…)

Notez que si vous souhaitez adopter ce type d’alimentation pour retarder vos règles, pensez à consulter un médecin traitant ou un nutritionniste car tout excès peut être néfaste pour la santé.

Bien sûr, ces options naturelles ne sont pas garanties à 100%, mais elles ont montré leur efficacité chez certain(e)s individu(e)s et sont souvent moins invasives qu’une contraception chimique ou qu’un médicament hormonal prescrit par son gynécologue.