Voiture

Comment savoir si la voiture peut être réparé ?

Les constructeurs automobiles offrent à leurs voitures une traction en fonction de la marque et du modèle, que ce soit à la traction avant, à la traction arrière ou à quatre roues motrices. Il existe une différence dans les modes de traction affectant, entre autres, la maniabilité, la structure et le prix de la voiture. Chaque traction a ses avantages et ses inconvénients dans ce cas.

La traction avant

La traction avant est de loin la méthode d’appel la plus populaire pour les voitures de tourisme européennes et asiatiques depuis les années 70, en raison de sa taille compacte, de sa légèreté et de son prix bas. Dans une voiture à traction avant, le moteur est également souvent positionné à l’avant de la voiture, ce qui rend le trajet court pour les roues motrices et l’ensemble de l’ensemble s’installe facilement à l’avant de la voiture. Le moteur agit également comme un poids pour les roues avant, aidant les roues motrices à tenir particulièrement sur le châssis coulissant.

Lire également : Quel permis pour conduire un Vespa ?

Le comportement de conduite d’une voiture à traction avant est basique et sans surprise. La voiture laisse la traction arrière glissante mieux en mouvement et il n’y a aucun risque de mouvement latéral de l’extrémité arrière non. Cependant, une accélération trop rapide sur une plate-forme inégale entraîne souvent la traînée de l’avant de la voiture, et dans les virages, la voiture peut se sous-virer, ce qui signifie que l’avant pousse vers le bord extérieur du virage. Cependant, la situation n’est souvent corrigée qu’en allégeant le pied d’essence.

Les avantages de la traction avant

  • compact et léger
  • peu coûteux à fabriquer
  • Conduite de base
  • la propagation sur une surface glissante avec une intuition de traction arrière meilleure

Inconvénients de la traction avant

  • une accélération fringante peut être ressentie comme une lotion
  • sous-détournement dans des situations extrêmes

La traction arrière

La traction arrière est depuis longtemps la méthode de traction la plus populaire pour les voitures fabriquées sur le continent américain, surtout si les camionnettes à quatre roues motrices sont exclues des factures. C’est encore à ce jour le choix numéro un des constructeurs automobiles allemands Premium, BMW et Mercedes-Benz, entre autres.

A voir aussi : Quelle voie sera choisie en 2020 ?

La conception de la traction arrière est nettement plus volumineuse que la traction avant et plus lourd, du moins lorsque le moteur est situé à l’avant de la voiture. La puissance du moteur est dérivée de l’extrémité arrière par un arbre à cardane, à l’extrémité duquel un différentiel de partage de puissance est toujours situé sur les roues arrière. Le cardan augmente le poids de la voiture et impose l’intérieur de la voiture sous la forme d’un tunnel à cardan.

La capacité de conduite d’une voiture à traction arrière dépend beaucoup de la bobine. Sur une plate-forme de maintien, elle est encore meilleure qu’une traction avant, mais nettement plus faible sur la glissière. Certes, un bon système de contrôle de la traction que l’on trouve dans les voitures modernes aide à un système glissant, mais même cela ne peut pas renverser les lois de la physique. Le rayon de braquage d’une voiture à traction arrière est souvent plus petit que la traction avant, car les roues avant peuvent être tournées sans contraintes imposées par les joints de traction à un angle de braquage plus raide.

Alors que de nombreux chauffeurs de la vieille école jurent par le nom de la traction arrière et entre les mains de personnes expérimentées, une voiture à traction arrière peut même offrir un plus grand plaisir de conduite, de sorte que le comportement de conduite d’une voiture à traction arrière peut néanmoins être difficile pour beaucoup. Le dosage de la puissance aux roues arrière n’affecte pas négativement la direction, comme lors de la traction avant, mais sans stabilisation adéquate, la poupe se détache très facilement. Cela est également dû en partie à la répartition du poids de la voiture à moteur avant inclinée vers l’avant, l’extrémité arrière étant nettement plus légère.

La sensibilité du patinage arrière peut également être calculée dans certaines voies routières, car il est possible de dériver avec une voiture à traction arrière efficace, c’est-à-dire de conduire les roues arrière inclinées arrière arrière arrière sur la suite, mais une telle méthode de conduite n’est qu’une partie des pistes de course fermées.

Les avantages de la traction arrière

  • performance de conduite sur une plateforme de maintien
  • ne glisse pas lors de l’accélération
  • rayon de braquage inférieur à celui de la traction avant ou à quatre roues
  • avec une traction arrière efficace possible

Inconvénients de la traction arrière

  • roue avant plus lourde et plus coûteuse
  • conduite de conduite avec glissant sur la plateforme
  • l’extrémité arrière peut se comporter sans relâche lors de fortes accélérations, en particulier avec des vitesses glissantes

La traction quatre roues motrices

La traction intégrale est disponible pour plus de modèles de voitures à traction avant et à traction arrière en tant qu’accessoire, mais sur certains modèles de voitures, c’est même la seule méthode de traction. Dans un nombre croissant de modèles de voitures, la transmission à quatre roues motrices a été mise en œuvre de sorte que la voiture fonctionne normalement à deux roues motrices et que les quatre roues motrices s’allume automatiquement lorsque les deux roues motrices ne suffisent plus. Dans certains modèles, la transmission à quatre roues motrices peut également être enfoncée en appuyant sur un bouton, tandis que dans d’autres, elle est constamment allumée. Différents constructeurs automobiles ont également différentes façons de mettre en œuvre les quatre roues motrices, qui se distinguent entre autres par la façon de répartir la puissance entre les roues motrices, mais cela fait déjà l’objet d’un autre article entièrement.

La traction à quatre roues motrices bat la bobine glissante en traction et maintient vivement la traction avant et arrière. La capacité de conduite est supérieure et là où la transmission à quatre roues motrices est déjà passée, la transmission à deux roues motrices est toujours en place. Le comportement de conduite n’est pas surprenant et la transmission à quatre roues motrices progresse assez solidement par rapport à la transmission à deux roues motrices. La voiture à quatre roues motrices possède le rayon de braquage maximal du jeu de référence, donc vous ne pouvez pas l’appeler très agile dans la circulation urbaine et surtout lorsque vous tournez dans un parking. Une transmission à quatre roues motrices bien exécutée évite à plusieurs reprises un automobiliste des pénuries, mais peut également créer l’illusion d’une prise surnaturelle : une voiture à quatre roues motrices ne s’arrête pas à 14 heures plus vite !

La mise en œuvre technique de la transmission à quatre roues motrices prend le plus d’espace et sa mise en œuvre provient de l’extrémité la plus coûteuse du jeu de référence. Ses besoins de maintenance sont un peu plus élevés que ceux des douze roues motrices et il augmente presque invariablement la consommation de carburant. La méthode de traction impose également souvent des exigences supplémentaires au moteur et à la transmission, ce qui signifie que pour les marques multivoitures, la transmission à quatre roues motrices n’obtient qu’un moteur plus gros et une transmission spécifique, ce qui pourrait augmenter encore plus le prix de la voiture.

Les avantages de la traction quatre roues motrices

  • traction et probabilité supérieures sur une plateforme glissante
  • comportement de conduite sans surprise avec réservations minimales

Inconvénients de la traction quatre roues motrices

  • implémentation complexe et de type prix
  • Entretien supérieur à douze roues motrices
  • augmenter la consommation de carburant

Résumé

Le choix « le plus sûr » et le plus économique est la traction avant, et c’est peut-être la raison pour laquelle il se trouve dans la majorité des modèles de voitures. Il offre un comportement de conduite sans surprise et facile à gérer. La traction arrière apporte un peu de piquant à la conduite et une touche de méchanceté à l’ancienne. Il est agile à tourner, certes glissant aussi si la poupe part de dessous. Les quatre roues motrices ont lieu où la traction à deux roues motrices n’est pas une chose, et surtout en hiver, c’est la traction numéro un. Cependant, les frais d’achat et d’exploitation de la traction à quatre roues motrices sont un peu plus élevés que les douze roues motrices, mais régulièrement entretenus, cela ne laisse pas à son utilisateur un endroit plus serré.