Comprendre la défiscalisation en LMNP : un atout pour les investisseurs

638
Comprendre la défiscalisation en LMNP : un atout pour les investisseurs

Le terme de défiscalisation est souvent utilisé dans le domaine de l’immobilier, et notamment pour les investissements locatifs. Parmi les régimes fiscaux les plus attractifs, on trouve le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) qui offre aux investisseurs des avantages évidents en termes de réduction d’impôt et de sources de revenus supplémentaires.

Qu’est-ce que le régime LMNP ?

Avant de parler de la défiscalisation en tant que telle, il convient de bien comprendre ce qu’est le régime LMNP. Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel s’adresse à ceux qui possèdent ou souhaitent acquérir un bien immobilier meublé pour le louer. Il concerne aussi bien les résidences de tourisme que les résidences étudiantes, seniors, d’affaires ou encore les logements individuels.

A voir aussi : Quel budget pour une maison nouvelle génération (écologique)

Pour être considéré comme un bien meublé, le logement doit contenir l’ensemble des équipements indispensables à la vie quotidienne du locataire (meubles, électroménager, ustensiles de cuisine…). La location meublée permet ainsi de fournir une habitation clés en main à ses locataires, qui n’ont plus qu’à aménager avec leurs effets personnels.

La défiscalisation en LMNP : comment ça marche ?

Pour mieux appréhender les mécanismes de la défiscalisation en LMNP, il faut comprendre son fonctionnement sur le plan de la fiscalité. Plusieurs éléments entrent en ligne de compte pour déterminer les avantages fiscaux accordés aux investisseurs. Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet. 

A lire en complément : Résiliation : résilier son assurance habitation chez CIC

Le principe d’amortissement

L’un des principaux dispositifs de réduction d’impôt dans le cadre du LMNP repose sur l’amortissement du bien immobilier meublé. L’amortissement correspond à la prise en compte de la dépréciation subie par le bien au fil du temps, et permet donc de diminuer la base taxable des revenus locatifs perçus.

Concrètement, cela signifie que l’investisseur a la possibilité d’étaler le coût d’acquisition du bien sur une période donnée (généralement entre 20 et 40 ans), ce qui diminue d’autant les bénéfices locatifs imposables. Il en va de même pour les meubles et équipements, dont l’amortissement s’étale généralement sur 5 à 10 ans.

L’amortissement est un atout majeur de la défiscalisation en LMNP, puisqu’il permet de réduire significativement la base taxable des revenus locatifs, et donc l’impôt à payer.

Les charges déductibles des revenus locatifs

L’autre facteur de défiscalisation en LMNP concerne les charges engagées par le propriétaire-bailleur pour la gestion et l’entretien de son bien immobilier meublé. En effet, toutes ces dépenses viennent en déduction des revenus locatifs perçus dans le cadre du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel.

Parmi les charges déductibles, on trouve notamment :

  • Les frais d’acquisition (notaire, agence immobilière…) ;
  • Les intérêts d’emprunt (si financement via un crédit) ;
  • Les travaux d’entretien et de réparation effectués sur le bien ;
  • Les charges de copropriété et taxes foncières ;
  • Les assurances liées au bien immobilier ;
  • Les frais de gestion et de comptabilité.

Ces charges déductibles représentent un moyen supplémentaire de diminuer les revenus locatifs imposables, et donc d’accroître l’effet de la défiscalisation en LMNP.