Vous investissez dans la location meublée : connaissez-vous la comptabilité ?

1181
black Android smartphone near ballpoint pen, tax withholding certificate on top of white folder

La location en meublé non professionnel (LMNP) est un investissement de plus en plus prisé. Rentable, il permet de se constituer un patrimoine ou de préparer sa retraite. Toutefois, le principal frein est la comptabilité LMNP. Faut-il obligatoirement prendre un expert comptable ?

Prendre un expert comptable LMNP, est-ce une obligation légale ?

D’un point de vue strictement légal, si vous avez choisi d’investir en LMNP, êtes-vous tenu de passer par un expert comptable ? Si l’on s’en tient à l’aspect purement juridique, rien ne vous oblige à vous tourner vers un cabinet comptable.

A voir aussi : Tout ce que vous devez savoir sur la vente de biens immobiliers de luxe à Paris

En revanche, en pratique, cela se révèle vite une tâche délicate, à moins bien sûr d’être soi-même expert-comptable. En effet, par exemple, vous devez choisir le régime fiscal le plus adapté à votre situation, procédé à la déclaration des revenus locatifs. Il vous faut également établir une comptabilité qui reprend en toutes les recettes de l’année de l’exercice, ainsi que les dépenses. Dans l’exercice comptable, vous devez également procéder à l’établissement des tableaux d’amortissement, puis faire le bilan comptable et enfin établir un compte de résultat. Il ne faut pas oublier les liasses fiscales et la télétransmission aux différentes administrations concernées.

Par ailleurs, l’administration fiscale est peu complaisante. Des erreurs sur votre comptabilité peuvent avoir de lourdes conséquences financières. Ces dernières sont bien plus coûteuses que de faire faire sa comptabilité et son bilan par un expert comptable.

Lire également : Quel est l’intérêt de créer une SCI ?

stack of papers flat lay photography

Quels sont les avantages d’un expert-comptable pour LMNP ?

Faire appel à un expert comptable indépendant ou un cabinet comptable est, non seulement une aide précieuse, mais également un incontournable. En effet, cela vous évite des erreurs lourdes de répercussions. C’est le cas notamment si vous choisissez le mauvais régime fiscal. Pourquoi prendre un expert comptable spécialisé en location meublé non professionnel ?

Faire le bon choix quant au régime fiscal

La première aide que peut vous apporter un expert-comptable pour une LMNP, c’est le choix du régime fiscal auquel vous serez soumis. En effet, vous aurez à choisir entre deux régimes fiscaux aux caractéristiques bien distinctes et aux avantages fiscaux différents :

  • le régime réel simplifié : ce régime fiscal permet de déduire un certain nombre de charges de votre location meublée. Parmi ces charges, il y a notamment la taxe foncière, les frais d’assurance, les honoraires de votre expert-comptable, tout ce qui concerne les réparations et l’entretien. Vous pouvez même y ajouter les frais de gestion et les provisions pour risque d’impayé ;
  • le régime micro BIC des LMNP autorise une déduction forfaitaire de 50 % par an sur les recettes des activités. En revanche, il ne vous est pas possible de déduire les autres charges.

Pour les loueurs en meublé non professionnels, plus de 8 fois sur 10, le régime fiscal le plus avantageux est le régime réel simplifié. Mais c’est loin d’être systématique. Seules des simulations réalisées par un expert comptable évitent de faire une erreur au moment de choisir le régime fiscal auquel vous serez soumis.

La prise en charge des obligations déclaratives

Un expert-comptable n’est pas là que pour vous aider à choisir quel régime fiscal sera appliqué à votre bénéfice taxable de LMNP. Il est également en charge de toutes les obligations déclaratives liées au régime fiscal choisi.

En effet, les obligations comptable sont très différentes pour le régime réel simplifié et pour le régime micro BIC. Ce dernier cas est le plus simple puisque vous avez simplement à préciser le total des loyers perçus, charges comprises, sur votre feuille d’impôts. C’est l’administration fiscale qui effectue automatiquement l’abattement de 50 %. Cette simplicité ne vous dispense pas de certaines obligations comptables, notamment la tenue d’un livre de recettes et la tenue d’un livre d’achat.

Quant aux obligations comptables et déclaratives pour le régime au réel, c’est ben plus complexe.