Qu’est-ce que le marron glacé ?

1615
marron glacé

Confiserie dont l’origine est très discutée entre la France et l’Italie, le marron glacé est de plus en plus populaire. Que ce soit en fabrication industrielle ou faite-maison, cette friandise vous fera certainement de l’effet. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le marron glacé, lisez ce contenu.

Quelle est l’origine du marron glacé ?

Selon certaines théories, la friandise tire son histoire d’une royauté. Plusieurs historiens soutiennent en effet que le marron glacé a été dégusté pour la première fois dans la cour du Roi Soleil. C’est là qu’il a conquis les convives royales, faisant ainsi ses premiers gourmands.

Lire également : Comment bien choisir son épée de combat : critères et conseils pour une utilisation en toute sécurité

Pour les personnes qui associent la genèse de la gourmandise à l’Italie, celles-ci retiennent que le marron glacé a été inventé par le duc Charles Emmanuel 1er. C’était au 16e siècle et dans la région de Coni. On y retrouvait alors beaucoup de châtaignes et de sucre. Selon cette théorie, la première dégustation de la confiserie a été faite à la cour de Savoie.

L’industrie française est aussi citée dans l’histoire du marron glacé. Pour les personnes qui soutiennent cette théorie, la friandise est née en 1882 en Ardèche par l’œuvre de Clément Faugier. L’Ardèche étant le premier producteur de châtaignes, cette théorie est très plausible.

Lire également : Les résidences de vacances : pour des vacances encore plus agréables !

Quelle est la composition du marron glacé ?

Deux éléments se retrouvent essentiellement dans le marron glacé. Il s’agit de marron confit au sirop de sucre et du sucre glacé. Pour l’histoire de cette confiserie, retenez que sa réalisation est souvent délicate. Dans l’ensemble, ceux qui la réussissent sont les chefs qui ont hérité d’un savoir transmis à travers les générations.

Le marron glacé se déguste à n’importe quelle occasion et plus spécialement à Noël. Cette friandise peut être offerte dans des coffrets pour la célébration de cette fête. Quoi qu’il en soit, la préparation du marron glacé se fait généralement entre octobre et février. Pour marquer une belle soirée d’hiver, la dégustation de la friandise est idéale. Que ce soit pour le dessert ou pendant que vous prenez du café, l’effet sera le même. Vous pouvez également offrir votre confiserie à un proche à n’importe quelle occasion.

Notez par ailleurs que ce qui retient le plus les consommateurs du marron glacé, c’est son goût raffiné et luxueux. Pour plusieurs personnes, c’est le symbole même du savoir-faire gastronomique des Français. Vous gagnerez à l’essayer !

Comment fabriquer du marron glacé ?

marron glacé

Certes, les progrès de l’industrie alimentaire permettent aujourd’hui de réaliser les marrons glacés plus facilement. Cependant, pour l’authenticité de la confiserie et pour conserver sa saveur, des étapes incontournables doivent être respectées. Pour commencer, il faut se procurer de la matière première.

Pour une friandise bien faite, vous avez l’obligation de vous tourner vers un fournisseur de marrons de bonne qualité. Le fruit doit idéalement avoir un vrai goût de châtaigne. Pour réaliser votre marron glacé, vous devrez vous y mettre sur plusieurs jours.

Cela se comprend puisqu’il faut attendre que les marrons s’imprègnent véritablement dans les bains de sucre. C’est d’ailleurs à ce niveau que vous aurez besoin d’un grand savoir-faire. En effet, il est très facile qu’un marron se brise au moment du transfert. Si cela arrivait, vous auriez alors de la crème de marrons ardéchoise au lieu d’un marron glacé.

Quelles sont les variantes du marron glacé dans le monde ?

Le marron glacé est une confiserie emblématique de la gastronomie française, mais cette spécialité culinaire a aussi conquis d’autres régions du monde. Voyons ensemble quelles sont les variantes que l’on peut trouver à travers le globe.

En Italie, on trouve le ‘marron glacé di Cuneo’. Cette variante italienne utilise des marrons locaux et ajoute généralement un peu d’alcool dans le sirop pour donner une saveur supplémentaire. Les marrons glacés sont ensuite recouverts de chocolat noir ou blanc pour être dégustés.

En Espagne, il existe la version ‘castañas glaseadas’, qui se distingue par sa texture plus souple et son goût moins sucré que la version française. Les castañas glaseadas peuvent aussi être trempées dans du chocolat ou utilisées comme garniture pour les desserts traditionnels espagnols.

Au Japon, le marron glacé est appelé ‘kuri kinton’ et fait partie intégrante des célébrations du Nouvel An japonais. La pâte de haricots rouges sucrée est mélangée aux châtaignes avant d’être modelée en forme de boule et enveloppée dans une fine couche gélatineuse transparente.

Aux États-Unis, il n’y a pas vraiment de variante typique américaine du marron glacé. Toutefois, on peut trouver des versions modernisées avec des ingrédients tels que la cannelle ou encore le bourbon ajoutés au sirop afin de donner une touche américaine à cette spécialité européenne.

Le marron glacé est une confiserie qui a su se faire apprécier dans de nombreux endroits du monde, chacun y ajoutant sa propre saveur et son style unique.

Comment conserver et déguster le marron glacé ?

Maintenant que nous avons vu comment le marron glacé est fabriqué et qu’il existe différentes variantes de cette confiserie, penchons-nous sur la manière dont on peut le conserver et le déguster.

Le marron glacé doit être conservé dans un endroit sec, frais et sombre. Évitez de le mettre au réfrigérateur ou au congélateur car cela altérerait sa texture et son goût. Il faut des rapides qui permettent à notre corps de produire rapidement de la chaleur et ainsi se réchauffer. Avec une tasse de chocolat chaud ou un thé brûlant, c’est l’allié parfait pour affronter les températures fraîches tout en faisant plaisir à son palais !