Qui peut vendre du pain ?

59

1. Le diplôme à avoir pour ouvrir une boulangerie

Souvenons-nous d’abord, pour ouvrir votre boulangerie et en faire une activité rentable, il vous faudra : passion, créativité, curiosité et investissement humain ! Mais cela ne fait pas tout. Vous vous demandez si vous pouvez vendre du pain et d’autres produits complémentaires et reprendre une boulangerie sans diplôme de boulanger ? Pour devenir entrepreneur et ouvrir votre boulangerie . La réponse est non. Ou pas tout à fait. , qu’il s’agisse d’une création d’entreprise ou de la reprise d’un dossier existant, vous ou au moins un des collaborateurs de l’affaire devrez obtenir une certification, c’est-à-dire qu’il est titulaire de l’un des diplômes suivants :

  • Un CAP ou BEP pour apprendre à faire votre pain et donc à faire le métier de boulanger, réalisé en 2 ans (via un centre de formation des apprentis ou un lycée professionnel)
  • Un Bac Pro Baker en 3 ans sous l’égide de la CMA (Chambre des métiers). NB : Le diplôme de boulanger (tout comme celui du pâtissier) est en fait la plupart du temps lié à l’apprentissage via la CAP.
  • Une troisième possibilité est la délivrance d’un certificat par un organisme professionnel (répertoire national des certifications professionnelles).

NB : En France, le décret n° 2017-767 du 4 mai 2017 confirme l’obligation d’avoir une personne titulaire d’un diplôme officiel dans la boulangerie (CAP, BEP ou Bac Pro). Ainsi, la pratique de la profession de pâtissier est soumise à l’obligation de qualification professionnelle, mais vous pouvez ouvrir une entreprise si vous justifiez un partenaire qualifié dans le domaine de la boulangerie. Cela vous permettra de mettre la main sur la pâte si vous le souhaitez, ainsi que votre partenaire. Vous dirigerez quotidiennement dans la bonne direction.

Lire également : Quel matériel pour ouvrir une boulangerie ?

Cela peut sembler évident, mais pas toujours ! Pour avoir le nom de boulangerie artisanale, vous ou un membre de votre équipe devrez pouvoir concevoir du pain, des pâtisseries, des pâtisseries et d’autres produits gastronomiques et de qualité ! Cependant, il existe un chemin différent de celui des diplômes pour créer une boulangerie. Cela signifie que vous pourrez démarrer votre entreprise et vous lancer dans l’aventure boulangerie sans diplôme.  Il s’agit une expérience professionnelle.

2. Expérience professionnelle pour ouvrir votre boulangerie

Vous pourrez ouvrir votre boulangerie et vendre votre pain et vos produits, après un minimum de 3 ans d’expérience dans ce domaine conjoint collaborateur, en tant que chef d’entreprise indépendant, directeur ou employé boulanger. Il peut s’agir de vous, mais aussi de votre conjoint ou d’un de vos employés ou partenaires. Notez toutefois que si vous optez pour l’option d’ouvrir une activité de boulangerie avec votre conjoint, votre conjoint doit avoir le statut d’un, statut que l’on trouve dans LLC uniquement.

Lire également : Comment connaître les backlinks d’un site ?

3. Choix de la franchise pour créer votre entreprise

Si vous optez pour la solution de la franchise boulangerie, il est possible de ne pas avoir de diplôme spécifique en boulangerie.

En effet, si vous n’êtes pas boulanger ou pâtissier et que vous ne fabriquez pas vous-même de pain et d’autres produits tels que des pâtisseries et si vous recevez une formation par le biais de la franchise, vous n’aurez pas nécessairement besoin d’un diplôme pour ouvrir votre boulangerie. Vous bénéficierez d’une formation sur le commerce, les produits, une stratégie marketing régionale ou nationale et le soutien d’un grand nom pour négocier votre financement.

4. Le cours de préparation à l’installation (SPI) est-il obligatoire ?

Si vous souhaitez ouvrir une boulangerie de moins de 10 employés, il s’agira d’une entreprise artisanale et vous aurez la possibilité de participer au cours de préparation à l’installation.

Les entrepreneurs concernés sont ceux qui doivent s’inscrire dans le répertoire des métiers, dans le cadre d’un projet de création ou de reprise d’une entreprise.

La création d’une boulangerie artisanale dans les domaines du droit, du droit des affaires, de la fiscalité, du droit du travail, de la comptabilité et de la gestion en particulier. Vous apprendrez également comment élaborer un plan d’affaires. Il s’agit d’un une formation qui consiste à répondre aux principales questions que vous posez lorsque vous créez votre entreprise. Vous serez formé au fonctionnement d’une entreprise, à la façon de la financer et aux difficultés auxquelles vous pourriez être confronté pour démarrer votre entreprise et créer votre entreprise. Grâce à cela, vous acquérez les connaissances de base essentielles et essentielles à, calculer vos prix de revient, comment recruter correctement votre personnel de vente et de production pour développer votre entreprise.

Le coût du stage est d’environ 200 €, mais peut varier en fonction de la chambre régionale d’artisanat et d’artisanat dont vous dépendrez. Ce stage dure en moyenne 30 à 35 heures répartis sur 4 ou 5 jours. Note : étant donné que l’entrée en vigueur des dispositions de la loi sur le PACTE et la préparation de l’installation est facultative.

L’importance de souscrire à une assurance boulangère

Bien entendu, si vous envisagez d’ouvrir une boulangerie, il faudra penser à souscrire à une assurance boulangère. Que vous soyez boulanger indépendant ou franchisé, cette étape est essentielle. En effet, en tant que professionnel dans le domaine de la profession alimentaire, vous avez des personnels et des clients, donc des responsabilités. Ce type d’assurance a pour objectif de couvrir les dommages que vos équipes pourraient causer à vos clients. Il y a aussi la possibilité d’intoxication alimentaire qui arrive souvent dans les métiers de bouche. Il est également possible que vos collaborateurs, cuisiniers, pâtissiers ou autres puissent subir des accidents de travail.

Il est donc très important de bien choisir votre assureur. La Mutuelle d’Assurance de la Boulangerie peut vous couvrir dans les différents aspects de votre activité. Que ce soit au niveau de vos locaux, de vos matériaux ou encore des personnes qui collaborent avec vous. Pour cela, il ne suffit pas de bien choisir la compagnie d’assurance, mais aussi la meilleure offre qui correspond à vos attentes. Avant de décider de faire une souscription, assurez-vous donc de bien vérifier les offres et les tarifs, faire une comparaison et, bien sûr, choisir l’assureur qui propose le meilleur rapport qualité-prix.