SIPOREX : avantages de ces blocs de béton cellulaire

83

Le Siporex est le nom donné à un matériau utilisé depuis des décennies. Qu’est-ce au juste ? Quelles sont ses qualités ?

Qu’est-ce que le Siporex ?

Avant même de lister les nombreux avantages du Siporex, il convient de comprendre de quoi on parle.

Lire également : Comment sécuriser les escaliers pour les seniors ?

Une marque française synonyme de béton cellulaire

Siporex n’est pas le nom d’un matériau, mais une marque. Celle-ci a vu le jour au début des années 1930. Elle propose un produit révolutionnaire dans le monde de la construction, du béton cellulaire.

Rapidement incontournable, le béton cellulaire séduit le monde entier. La marque devient alors synonyme du produit, même si aujourd’hui elle n’est plus la seule à en fabriquer. C’est le même phénomène qui s’est produit pour le frigidaire ou la cocotte minute.

A lire aussi : Refaire sa décoration à petit prix, c’est possible !

Aujourd’hui, plus que jamais, les qualités intrinsèques de ce matériau le rendent incontournable pour la construction.

right arrow sign on wall

Comment est fabriqué le Siporex ?

La fabrication du béton cellulaire Siporex se fait de la mani-ère suivante :

  • formation d’une sorte de pâte obtenue en mélangeant 44% de sable, 41% d’eau, 10% de chaux vive et 3% ciment ;
  • ajout de 0,6% de poudre d’aluminium, ce qui provoque le gonflement de ce mélange. De très nombreuses bulles d’air se forment à l’intérieur. Dans le BTP, on utilise le terme de cellules pour désigner ces bulles ;
  • cuisson au four à 180° C pour figer la structure alvéolée obtenue. La quantité d’air emprisonné dans le Siporex est estimée à 20% du volume.

Quels sont les avantages du béton cellulaire ?

Si le béton cellulaire Siporex connaît un tel succès depuis les années 1930, c’est parce que ce matériau présente de nombreux avantages. Quels sont-ils ?

Un matériau léger

Le processus de fabrication du béton cellulaire provoque la formation de cellules. Celles-ci représentent 20% du volume du matériau. Celles-ci ne contiennent que de l’air. De fait, le Siporex est relativement léger. Cela facilite grandement sa manipulation.

Un matériau facile à découper

La présence d’air en grande quantité dans le béton cellulaire lui confère une autre propriété étonnante. De faibles épaisseurs peuvent être découpées simplement avec une scie.

Un pouvoir isolant pour réduire les échanges thermiques

Quand on construit ou que l’on rénove un bâtiment, l’une des préoccupations majeures est l’isolation thermique. L’hiver, l’objectif est évidemment de réduire la facture énergétique en évitant les déperditions. Mais il faut également que les matériaux de construction utilisés permettent également de limiter le réchauffement des bâtiments pendant les épisodes de canicule. En France, ceux-ci sont amenés à être toujours plus nombreux en raison du réchauffement climatique.

Le béton cellulaire remplit tous ces critères, et ce, grâce aux nombreuses cellules remplies d’air. Celles-ci contribuent à amortir les échanges thermiques. Cela vaut en hiver, mais également en été. De faible, la température à l’intérieur d’une maison en béton cellulaire est beaucoup plus constante toute l’année, et ce, à moindre coût.

Un matériau qui respire

La plupart des matériaux utilisés pour un projet de construction ou de rénovation ne permettent pas au bâtiment de respirer. L’air emprisonné doit être renouvelé régulièrement, soit en aérant plusieurs fois par jour, soit à l’air d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Grâce à son mode de fabrication unique, le Siporex est respirant et sain :

  • une hygrométrie parfaitement maîtrisée : la structure alvéolaire du béton cellulaire contribue à éviter les problèmes d’humidité et de condensation que connaissent certains bâtiments. Quand l’humidité est trop importante, celle-ci est naturellement transférée vers l’extérieur du bâtiment. Pour un logement entièrement en Siporex, on estime à 16 litres la quantité de vapeur d’eau évacuée. L’air intérieur est ainsi plus sain ;
  • aucune émission de COV : les COV (composés organiques volatils) sont des émissions résultant des matériaux utilisés dans une construction. Cela peut être les peintures, les colles par exemple. En ce qui concerne le Siporex, les émissions de COV sont 200 fois moindres que le seuil maximum. Vous et les vôtres bénéficiez d’un air intérieur sain.

Un matériau résistant et durable

Le Siporex se coupe avec une scie et il est léger. Pourtant, malgré cela, le béton cellulaire est à la fois robuste et résistant. Sa durabilité est remarquable, et ce, même après 10, 30, voire 50 ans.

Non seulement il ne se désagrège pas avec les années, mais en plus il concerne toutes ses qualités au fil des décennies. C’est la raison pour laquelle il est de plus en plus utilisé pour la construction de maisons et autres bâtiments.

Un matériau écologique

La fabrication du béton cellulaire n’emploie que des matières premières naturelles ou qui peuvent être produites localement. En fin de vie, il peut être valorisé car il est neutre et sans impact sur l’environnement. cassé en morceaux, il peut ainsi être utilisé pour l’empierrement sous les routes.

Mais le plus intéressant n’est pas là. Grâce à ses propriétés isolantes, il contribue à moins dépenser d’énergie pour se chauffer l’hiver ou pour faire tourner une climatisation l’été. De fait, il contribue à réduire votre impact environnemental.