Outil de reporting financier : que faut-il exiger en 2024 ?

103
Outil de reporting financier : que faut-il exiger en 2024 ?

La génération de rapports financiers que l’on appelle le plus souvent “reporting” est nécessaire aujourd’hui pour la plupart des entreprises. Celle-ci permet en effet de prendre des décisions plus éclairées puisque celles-ci se basent sur des chiffres ayant une valeur objective. De fait, étant donné leur succès, les outils de reporting financier ont bien évolué ces dernières années. Qu’est-ce qu’on doit alors attendre d’eux en 2024 ?

Une personnalisation poussée des rapports

S’il est vrai que les entreprises partagent toutes des besoins similaires lorsqu’il s’agit du reporting financier, il existe aussi de grosses divergences. De fait, si vous optez pour un logiciel trop standardisé, celui-ci risque de ne pas répondre à toutes vos attentes. Une certaine flexibilité dans la personnalisation des rapports devient alors importante et la solution proposée par MyReport est assez intéressante sur cet aspect.

Lire également : Comment créer une SARL

Vous avez en effet la possibilité de créer votre propre tableau de bord en choisissant vous-même les indicateurs clés de performance qu’on appelle “KPI” dans le milieu. Par conséquent, les résumés que vous obtiendrez à l’arrivée seront plus pertinents, ce qui devrait améliorer vos prises de décision.

Une automatisation de la plupart des processus

Devoir générer manuellement des rapports ne prend certes pas beaucoup de temps puisqu’il suffit de quelques clics, on préfère néanmoins que tout soit automatisé. Déjà parce que les risques d’erreur existent avec l’intervention humaine, mais aussi parce que c’est assez fastidieux à la longue. En configurant bien l’automatisation des processus à l’instar de l’importation automatique des données, vous aurez juste à vérifier que tout est normal.

A lire en complément : À quel moment publier les annonces légales dans votre processus de création d’entreprise ?

Mieux encore : il est aussi possible de générer des alertes automatisées qui s’activeront en cas d’anomalie constatée. Pour le moment, ce type d’alerte est surtout efficace sur des chiffres incontestables (déficit flagrant par exemple). Cela dit, avec les progrès de l’intelligence artificielle, on peut imaginer une interprétation plus fine des résultats obtenus. Le domaine de l’informatique évoluant très vite ces derniers mois, nous vous recommandons de rester informé !

L’intégration parmi des solutions existantes

Enfin, en tant qu’entreprise, on apprécie peu devoir changer entièrement ses habitudes. C’est pourquoi lorsqu’on décide d’utiliser un nouvel outil de reporting, la question de l’intégration prend une dimension toute particulière. C’est ainsi à vous d’exiger que la solution qui vous intéresse soit compatible avec les ERP et CRM que vous utilisez déjà au sein de votre organisation. Vous n’aurez ainsi pas besoin de devoir former à nouveau tout le monde, ce qui est un gain de temps… et d’argent !