Ouvrir une SAS : suivez ces quelques conseils

1260
Ouvrir une SAS : suivez ces quelques conseils

Après plusieurs années en tant que salarié, vous souhaitez vous lancer dans la création de votre propre entreprise, car vous avez un business plan en tête ? Sachez qu’aujourd’hui, de plus en plus de personnes se lancent dans cette aventure pour vivre pleinement leur passion et gérer leur vie comme ils le désirent. Voyons ensemble les principes du fonctionnement d’une SAS et quelles sont les étapes à ne pas négliger lors de la création de projet, et ainsi créer cette nouvelle activité. 

Les différents statuts d’une entreprise : la SAS

Tout d’abord, il est indispensable de savoir ce que signifie SAS avant de vous lancer dans le projet. La SAS est une société par actions simplifiée. De cette façon, le fonctionnement d’une SAS en tant que statut social d’entreprise possède de nombreux avantages non négligeables dans la création d’une activité.

A découvrir également : Bien gérer votre audit de paie : 3 astuces à suivre

Les encadrements légaux sont assez souples puisque les personnes à l’origine de ce projet sont libres de s’organiser comme ils le souhaitent, notamment pour établir les différents statuts de l’entreprise. En plus, pour créer une entreprise SAS, c’est simple. Vous pouvez facilement le faire en ligne. La dissolution ou encore la modification des statuts de l’entreprise est une démarche également facile à mettre en place. Ce statut social d’entreprise est possible pour n’importe quel type d’activité, peu importe votre capital de base.

Par conséquent, vous l’avez compris, mais la création d’une entreprise SAS permet de disposer d’une liberté absolue sur les statuts de la société. Ce statut juridique et social permet aussi de faire la création d’une entreprise pour des apports quasiment égaux à 0 euro et l’entrée des investissements est aussi simplifiée. Si vous décidez de faire la création d’une entreprise en SAS, vous pourrez être affilié à la Sécurité sociale comme des salariés.

A voir aussi : Ouvrir une boîte aux lettres sans clé : astuces et méthodes sécurisées

Enfin, un autre intérêt de la création de ces statuts pour cette société est le fait que le développement de celle-ci est favorisé, même avec un faible capital.

Ouvrir une SAS : suivez ces quelques conseils

Procéder à la création d’une société SAS en ligne

Désormais que vous en savez davantage sur la création de ce genre de société SAS, il est indispensable de savoir comment se lancer correctement en suivant quelques conseils.

Pour commencer, sachez que deux options s’offrent à vous pour créer la société en SAS. Il est possible de se tourner vers un prestataire qui va procéder à la création de votre activité en SAS ou, de faire vous-même vos choix entre les différents statuts. Vous pourrez créer votre société facilement en ligne grâce au site officiel du gouvernement.

Les conseils à suivre sont assez généraux. Tout d’abord, il est important de différencier les différents statuts pour une société afin de choisir le statut juridique et social le plus adapté à votre capital et à votre projet. 

Il est aussi nécessaire de se poser des questions sur la détention d’un compte bancaire. Est-il obligatoire de disposer d’un compte bancaire pour SAS ? Veuillez consulter ce lien pour en savoir plus.

Lors du développement de votre projet de société, il est nécessaire d’avoir un business plan bien réfléchi. Le business plan permet de se lancer sereinement et d’être certain du business mis en place pour la société. Enfin, n’oubliez pas d’assurer votre SAS lorsque celle-ci est créée. C’est essentiel pour cette forme de statut juridique.

Les avantages et les inconvénients de la SAS par rapport aux autres statuts d’entreprise

Vous devez connaître les avantages et inconvénients d’un statut juridique pour une entreprise. La SAS dispose de nombreux atouts, mais aussi quelques contraintes.

Tout d’abord, la SAS offre une grande flexibilité à ses associés sur le plan des rémunérations, du partage des bénéfices ou encore du droit de vote en assemblée générale.

La responsabilité personnelle des actionnaires n’est pas engagée en cas de faillite, par exemple, ce qui assure une sécurité financière certaine dans un cadre professionnel.

Un autre avantage important est celui lié aux impôts. Effectivement, le régime fiscal permet souvent une optimisation fiscale favorable. Il peut être intéressant parfois, car les taux sont très compétitifs pour la société SAS.

Malgré ces nombreux avantages indéniables, il existe aussi certains inconvénients à prendre en compte :

Le principal point noir reste l’exigence d’un minimum recommandé de capitaux sociaux élevés, ce qui rend difficile son accès pour les entrepreneurs débutants avec peu de fonds propres.

L’inconvénient majeur se situe peut-être dans la rigidité du fonctionnement interne, notamment à cause des règles strictement encadrées par cette forme juridique.

Il faut absolument bien réfléchir avant toute décision concernant le choix du statut juridique de sa société. Le choix de la SAS est intéressant pour les personnes qui disposent d’un capital conséquent et souhaitent pouvoir s’associer librement avec des investisseurs tiers, tout en optant pour une fiscalité avantageuse dans leurs projets professionnels futurs.

Les étapes clés à suivre pour la création d’une SAS : de l’idée à la concrétisation du projet

Si vous avez décidé de créer une SAS, vous devez suivre plusieurs étapes clés pour mener à bien votre projet. Voici les principales étapes que vous devez respecter lors de la création de votre société.

La première étape consiste à réfléchir et à identifier l’idée qui sera à la source de votre entreprise. Vous devez ensuite réaliser une analyse approfondie du marché sur lequel vous souhaitez opérer : quelles sont les opportunités ? Les concurrents existent-ils déjà ? Quelles sont les tendances actuelles dans ce secteur d’activité ?

Une fois que l’idée est validée, vous devez estimer les coûts engendrés par le projet mais aussi les bénéfices générés. Il servira aussi comme document officiel auprès des investisseurs ou banques si besoin.

Il faut ensuite choisir un nom pour sa société et vérifier que vous enregistrez votre SAS auprès des autorités compétentes. Cette étape permettra d’obtenir le fameux numéro SIRET qui sera indispensable pour toutes les démarches ultérieures.

Vous devez réaliser un certain nombre d’opérations comme la publication dans un journal officiel ou encore l’enregistrement fiscal auprès du service des impôts des entreprises (SIE).

La création d’une SAS peut paraître laborieuse et complexe mais elle représente une chance unique pour tout entrepreneur souhaitant construire son entreprise sur des bases solides. En suivant chaque étape avec attention, vous serez bientôt prêt(e) à concrétiser pleinement votre projet professionnel.